Prêt pour fiché Banque de France: faire un crédit en étant interdit bancaire FICP

La seule façon de sortir du FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) est de rembourser vos dettes. Mais si vous êtes chômeur, avec de petits revenus ou bénéficiaire du RSA, vous pouvez éprouver toutes les peines du monde à payer vos dettes. Rassurez-vous : des solutions existent, et faire un prêt si vous êtes fiché à la Banque de France n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît, grâce notamment :

  • Aux microcrédits pour fiché Banque de France.
  • Au rachat de crédit.
  • Au prêt sur gage.
  • À la vente à réméré.
  • Au crédit à l’étranger.
  • Aux prêts entre particuliers.
  • Aux prêts CAF.

Comment devient-on FICP ?

Les personnes surendettées ne sont pas toutes des dépensiers maladifs. Ce sont le plus souvent des personnes sans emploi et bénéficiaires du RSA, qui n’ont pas pu rembourser deux mensualités de crédit consécutives, et se sont retrouvées fichées au FICP (fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers).

Qu’est-ce que le fichier des incidents des crédits aux particuliers de la Banque de France (FICP) ?

Il s’agit d’un fichier répertoriant les emprunteurs en situation de défaut de paiement. Votre inscription sur le fichier a pour conséquence de rendre plus difficile l’obtention d’un nouveau crédit. Effectivement, on ne prête pas aux personnes qui ne savent pas rembourser.

Pour ne rien arranger, le circuit bancaire classique ne permet pas aux surendettés de détenir une carte de crédit, et encore moins un carnet de chèques. Assurer le paiement des nécessités du quotidien devient alors une véritable galère.

Sortir du FICP : le défichage

Une fois inscrit, vous êtes fiché pour 5 ans. Si vous y êtes suite à un dossier de surendettement, le fichage durera 8 ans. Votre nom ne disparaitra qu’une fois ce laps de temps écoulé.

Comment devient-on FICP ?

Les raisons qui y mènent :

  • Prêt immobilier.
  • Regroupement de crédit.
  • Crédit renouvelable.
  • Prêt personnel.
  • Crédit permanent.
  • Découvert.
  • Crédit affecté.

Qui peut consulter le fichier ?

Même si les informations sont confidentielles, les établissements de crédits peuvent voir que vous êtes FICP. Ce sont les seuls. Ils doivent d’ailleurs maintenant vérifier systématiquement le fichier avant de consentir un emprunt.

Comment en sortir plus vite ?

Pour en sortir, vous devez repasser par la case départ, à savoir régulariser vos dettes. Une fois cela fait, vous en serez radié, avec de nouveau la possibilité d’emprunter.

Si au contraire, vous pensez que la banque a fait une erreur (personne n’est infaillible) vous devez en apporter la preuve.

Une fois cela fait, vous devrez vérifier que :

  1. Votre banque a été informée que vous avez remboursé vos dettes.
  2. Et qu’effectivement, vous avez bien été sorti du fichier.

Pour en savoir plusvous pouvez aussi lire notre guide pour ne plus être FICP ou FCC.

Comment obtenir un prêt personnel malgré une interdiction de crédit de la Banque de France ?

Si malgré tout vous avez besoin d’emprunter, il va bien falloir que vous trouviez une solution. Il en existe plusieurs. Prenez-en connaissance pour trouver la solution qui vous convient le mieux.

1. Le rachat de crédit pour FICP

La première solution pour ne plus être inscrit au fichier de la Banque de France est de trouver un rachat de crédit pour FICP.

Toutefois, les interdits bancaires propriétaires de leur logement et les interdits bancaires locataires ne sont pas logées à la même enseigne…

Il est plus simple pour un propriétaire, même interdit bancaire, d’obtenir un prêt que pour un locataire. Car logiquement il peut apporter son bien immobilier comme garantie.

Comment ça fonctionne ?

Vous faites un nouvel emprunt d’un montant suffisant pour couvrir toutes vos mensualités, voire davantage. Vous rembourserez plus longtemps mais avec une mensualité moindre.

Attention : Il ne doit pas s’agir d’un crédit immobilier, mais d’un simple prêt.

Explication du rachat de crédit avec un schéma simple : vous allez comprendre !

Attention : le rachat de crédit ne doit pas être confondu avec un prêt relais.

2. La vente à réméré

Si aucune banque ne vous accorde sa confiance, et que vous êtes propriétaire, vous avez aussi la solution de la vente à réméré. Elle est proposée notamment par des organismes de rachat de crédit FICP, tels que

  • SOCCAPI Finance.
  • Protectimmo.

Qu’est-ce-que le réméré ?

Il s’agit d’une vente avec faculté de rachat. L’acheteur de votre bien immobilier est un investisseur dont le but n’est pas de s’approprier votre logement, mais d’encaisser un loyer que vous lui versez car vous y habitez toujours.

L’investisseur achète votre habitation devant notaire, avec une décote. Le réméré ne lui permet pas de l’occuper ni de vous mettre dehors. Tout le temps que dure la période de transition, vous restez chez vous.

Le notaire règle vos dettes et conserve le reliquat, qui vous servira par la suite pour souscrire un prêt immobilier et racheter votre logement. Pendant tout ce temps, vous restez chez vous et payez un loyer à l’investisseur.

Vous n’y comprenez toujours rien ? Regardez cette courte vidéo : la vente à réméré n’aura plus de secrets pour vous :

Source : Credixis

POUR ALLER ENCORE PLUS LOIN, lisez notre article sur le prêt sur gage immobilier.

Pour résumer, si vous désirez vendre à réméré, vous devez :

  1. Trouvez l’investisseur et lui vendre votre bien.
  2. Ensuite vous y habiterez le temps de vous stabiliser financièrement.
  3. Puis vous rachèterez votre logement.

Cette vente ne peut se faire qu’en passant par votre notaire. Elle est très encadrée. Votre notaire pourra d’ailleurs vous conseiller et vous dire si une telle vente est judicieuse ou non, en fonction de votre niveau d’endettement.

Attention aux risques

La mise en garde est réelle. Une telle opération n’est pas exempte de risques financiers.

  1. Pour commencer vous aller perdre de l’argent car on vous paiera un prix inférieur à la valeur réelle de votre logement.
  2. Votre loyer pourra, lui, être supérieur aux prix du marché.
  3. Si vous ne rachetez pas votre bien dans les délais, vous risquez de vous faire expulser et de tout perdre.

3. Le prêt sur gage pour un besoin d’argent urgent

Le principe du prêt sur gage est simple : vous déposez un objet de valeur au Crédit Municipal, et repartez avec un prêt (entre 50 et 70 % de la valeur estimée).

Bon à savoir : jusqu’à 3 000 €, le Crédit Municipal peut vous donner le somme en liquide.

Ensuite, 2 solutions s’offrent à vous :

  1. Récupérer votre objet en remboursant le prêt et les intérêts : vous avez 2 ans pour cela, sauf si votre contrat indique une durée plus courte.
  2. Ne pas venir le chercher. Il sera alors vendu aux enchères. Si le montant de la vente est supérieure à vos dettes, le solde vous sera remis.

Exemple pour la vente de trois pièces d’or (Napoléon) :

Ce principe de prêt sur gage est vieux de plusieurs milliers d’années car il faut l’admette c’est une bonne solution alternative par rapport à un prêt urgent pour interdit bancaire FICP, suite à un surendettement.

Effectivement, la somme nécessaire peut vous être remise en 2 heures, et ne vient pas augmenter votre endettement si vous vendez l’objet.

Quel est le taux d’intérêt appliqué ?

Il varie en fonction du Montant du prêt.

LE SAVIEZ VOUS ? Vous pouvez aussi obtenir un prêt sur gage pour votre voiture !

VOUS HABITEZ PARIS ? Vous pouvez directement vous rendre sur place pour en savoir plus :

4. Le crédit à l’étranger en ligne pour interdit bancaire

Si vous êtes fiché au FICP en France, les banques non françaises et situées dans l’Union Européenne l’ignorent complètement. Or en tant que citoyen européen, vous avez parfaitement le droit de souscrire un prêt dans un pays membre.

Attention toutefois : si une réglementation européenne oblige toutes les banques à afficher un TEG (taux effectif global) sur leurs offres de prêt, toutes les banques européennes n’appliquent pas cette règle de la même manière.

Préoccupez-vous de savoir s’il y aura des pénalités de remboursement anticipées. Regardez de près si l’on vous propose un taux variable ou fixe, et s’il est variable, peut-il s’envoler ?

Nous vous conseillons la lecture de cet article : tout savoir pour faire un prêt à l’étranger.

5. Emprunter de l’argent à des particuliers

D’un côté de l’écran, des particuliers investissent leur épargne en accordant des prêts personnels à d’autres particuliers. De l’autre côté de l’écran, des emprunteurs en ont marre de faire grossir les poches des banquiers avec leur argent, et préfèrent rembourser d’autres particuliers.

Certains sites se sont spécialisés sur ce type de crédit.

Ne pensez pas qu’on vous demandera moins de garanties qu’à la banque ! La solution d’une plateforme ayant pignon sur rue reste quand même bien plus sûre que toutes les adresses e-mail florissant à droite à gauche sur Internet.

LE BON PLAN : comment contacter un milliardaire ?

Ne vous faites pas avoir

Attention aux arnaques sur Internet ! Sur tous les forums, on trouve des particuliers fort sympathiques, prêts à accorder un emprunt aux personnes en difficulté. Dans ce genre de cas, on finit toujours dépouillé.

DITES STOP aux prêt usuriers !

6. Les microcrédits pour fiché Banque de France

Un microcrédit est un prêt dont le montant peut varier de 300 € à 3 000 €. Il peut être utilisé à des fins personnelles ou professionnelles, par exemple dans un objectif de formation.

La Caisse d’allocations familiales (CAF) est la championne de la catégorie, en permettant à des titulaires du RSA et autre personne sans emploi de se financer. EN SAVOIR PLUS SUR LES MICROCRÉDITS CAF.

Est-ce la même chose qu’un prêt d’honneur ?

Le microcrédit peut même servir, dans certains cas, à solder un surendettement. Il est également connu sous l’appellation de prêt d’honneur, et peut être destiné à l’achat d’une voiture, de mobilier, ou à passer son permis de conduire.

Lire notre article sur les prêts CAF.

Quelques exemples de microcrédits sociaux de la CAF : la somme varie selon les départements

  • CAF de l’Ardèche : 1 250 €.
  • CAF de la Savoie : 700 €.

Le microcrédit social de l’ADIE (Association pour le droit à l’initiative économique)

Il est réservé à celles et ceux qui ont besoin d’une aide financière pour se lancer dans la vie active. Si c’est votre cas, vous pouvez faire une demande auprès de l’ADIE, et cela même si :

  • Vous êtes interdit bancaire.
  • Vous êtes surendetté.

Pour contacter l’ADIE : https://www.adieconnect.fr/

Vous venez de le lire : l’interdiction bancaire n’est donc pas une fin en soi. Mais c’est la même chose si vous êtes au chômage et que vous avez besoin d’un crédit, ou si vous travaillez avec un contrat précaire. Là encore, il y a des solutions. À consulter :

Prêt pour fiché Banque de France: faire un crédit en étant interdit bancaire FICP
4.9 (98%) 10 votes