Crédit Sans CDI: Emprunter en Étant en CDD, Intérimaire & Chômage

Bonne nouvelle ! Il n’est pas si difficile que cela d’obtenir un prêt sans CDI. Les personnes travaillant en CDD ou en intérim ont accès à des formules de financement spécialement développées pour eux comme :

  1. Le prêt à la consommation affecté.
  2. Le prêt personnel.

Pour les chômeurs, c’est un peu plus complexe, mais pas impossible. Surtout lorsqu’il s’agit de s’intégrer professionnellement ou de s’équiper en biens de première nécessité. Restez à l’écoute, je vous dis tout sur comment emprunter.



1. Emprunter en étant en CDD

C’est possible ! Certains organismes de financement en ont même fait leur spécialité.

Si obtenir un crédit immobilier sans CDI nécessite de travailler en CDD depuis au moins deux ans sans interruption, le prêt à la consommation est plus abordable. Je vous en dis un peu plus ici sur la proposition de CETELEM.

L’offre de Cetelem pour les CDD

La société de crédit au petit bonhomme vert propose des crédits pour CDD aux personnes de 18 à 30 ans. La durée de remboursement est de 4 ans, soit 48 mensualités. Le prêt peut avoir une destination précise ou être à usage personnel.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour celles et ceux qui cherchent à obtenir un prêt sans CDI.

Le taux

Il sera forcément un peu élevé, en raison de la prise de risque de l’organisme prêteur. Si le coût du prêt est trop lourd pour vous, vous avez toujours la possibilité en tant qu’emprunteur de faire racheter vos crédit une fois que vous obtenez un CDI.

BON À SAVOIR : Il n’y a pas de pénalités de remboursement anticipé sur les rachats de crédit à la consommation inférieurs à 10 000 €.

Je n’ai malheureusement pas d’autres bons plans pour les CDD à vous donner. Si vous tentez de convaincre votre banquier, il va falloir vous montrer persuasif pour décrocher la timbale !

2. Emprunter en étant en intérim

C’est possible ! Si vous travaillez exclusivement en intérim, il se peut que vous rencontriez des difficultés pour faire financer votre projet personnel ou vous acheter une voiture.

C’est notamment le cas si vous vous adressez à des prêteurs ordinaires, via des circuits d’information classiques.

Certains organismes de crédit ont compris qu’il y avait une niche du côté des intérimaires, car ils présentent une certaine stabilité professionnelle à partir du moment où ils cumulent suffisamment d’heures de travail dans l’année.

Les solutions

Il existe des solutions, notamment à la Banque Postale et chez Franfinance, qui  sont des organismes de crédit pour intérimaires, proposant des prêts personnels et des prêts auto sans apport.

Avec La Banque postale et Franfinance, les intérimaires ont la possibilité d’emprunter pour acheter un bien palpable.

C’est ce que l’on appelle un crédit à la consommation affecté, la somme prêtée ne peut être utilisée que pour une destination précise, comme l’achat d’une voiture ou de mobilier par exemple.

L’offre de La Banque Postale

La Banque Postale propose un crédit auto pour intérimaire actuellement en activité, et cumulant 600 heures de travail au cours des 12 derniers mois.

La formule est adaptée à l’instabilité que peut présenter le statut, car elle permet à l’emprunteur de modifier la date de son prélèvement, le 10, le 20 ou le 30 du mois.

L’offre va même plus loin en intégrant une certaine modularité des échéances, laissant le choix à l’emprunteur de diminuer le montant des mensualités en cas de vaches maigres, ou de raccourcir la durée des remboursements en période de vaches grasses.

Les avantages

  • Un prêt à partir de 1 000 €.
  • Pas d’apport personnel nécessaire.
  • Une réponse rapide.
  • La possibilité d’y souscrire en se rendant simplement dans un Bureau de Poste.

Les caractéristiques

  • Montant : de 1 000 € à 10 000 €.
  • Durée de remboursement : de 1 à 5 ans.
  • Assurances : facultatives.
  • Pour qui : pour les intérimaires justifiant de 700 heures d’intérim dans les 12 derniers mois et étant en mission au moment de la demande.
  • Pour quoi : achat de véhicule neuf ou d’occasion ou concrétisation d’un projet (équipement mobilier, déco…).

L’offre de Franfinance, via le FASTT

Le FASTT (Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire) présente sur son site Web un simulateur de prêt auto et prêt personnel pour intérimaire, octroyé par Franfinance, filiale de la Société Générale.

Franfinance vous permet d’emprunter en étant en intérim, à partir du moment où vous avez travaillé 700 heures au cours des 12 derniers mois, et que vous êtes actuellement en activité.

Le crédit voiture : pour vos projets d’achat de véhicule neuf ou d’occasion

  • Montant : de 1 600 € à 12 000 €.
  • Durée de remboursement : de 12 à 60 mois.
  • Assurances : facultatives.
  • Pour qui : pour ceux qui sont en mission d’intérim au moment de la demande (ou dans les 30 jours précédents) et justifient de 414 heures d’ancienneté dans l’intérim.

Les solutions de microcrédit

  • Montant : jusqu’à 5 000 €.
  • Durée de remboursement : jusqu’à 36 mois.
  • Pour qui : pour ceux qui sont en mission d’intérim au moment de la demande (ou dans les 30 jours précédents) et justifient de 414 heures d’ancienneté dans l’intérim.
  • Pour quoi : pour un projet de la vie courante comme l’obtention du permis, l’aide à l’installation dans un logement…

En savoir plus sur le FASTT :

C’est un organisme qui aide les intérimaires sur des problématiques précises comme :

  1. L’emploi.
  2. Le crédit.
  3. Le logement.
  4. La santé.
  5. Les déplacements.
  6. Les vacances.
  7. La formation.

Si vous êtes intérimaire, cela vous permet de rester informé sur vos droits. Un numéro de téléphone utile pour vous, celui du FASTT : 01 71 25 08 28.

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR :

Ces deux organismes de crédit pour intérimaire proposent également des prêts personnels, c’est-à-dire que l’emprunteur n’est pas tenu de produire des justificatifs d’achat.

Franfinance va même plus loin en proposant des rachats de crédit aux intérimaires bénéficiant d’une expérience de 3 ans dans le domaine du travail temporaire, et résidant en Île-de-France ou dans le département de l’Eure-et-Loir.

Les taux

Certes les taux d’emprunt peuvent être élevés, ce qui est dû à l’instabilité (toute relative) de la situation d’intérimaire.

Il faut savoir qu’une fois que vous cumulez suffisamment d’expérience ou que vous obtenez un CDI, vous pourrez faire racheter vos crédits à la consommation, sans pénalité si le rachat se porte sur moins de 10 000 € par période de 12 mois.

3. Emprunter en étant au chômage

Emprunter de l’argent quand on est au chômage relève de la mission impossible si vous suivez les chemins classiques.

Il existe pourtant des solutions, comme celle de l’aide financière de la Caisse d’allocations familiales (CAF) pour les chômeurs ayant des incompressibles dépenses à réaliser : 

  • Pour leur véhicule.
  • Pour des travaux dans leur logement.
  • Pour du mobilier ou des équipements nécessaires.

Les aides de la CAF

1. Le prêt d’honneur

La caisse d’allocations familiales propose des prêts d’honneur. Ils sont réservés aux bénéficiaires de ses prestations pouvant justifier qu’ils n’ont pas les moyens de s’autofinancer.

Ces formules de prêts pour chômeurs s’obtiennent en s’adressant à un travailleur social, qui vous aidera à réunir les pièces nécessaires du dossier de demande, et qui portera lui-même la demande à la CAF.

Bénéficier d’un prêt d’honneur signifie que vous allez vous engager à rembourser la somme prêtée. En revanche, vous ne devrez pas donner d’autres garanties que votre parole pour cela.

À lire aussi :

2. L’aide pour payer votre loyer

Sachez que c’est la première dette que vous devez essayer de régler. Se faire expulser de son logement, c’est le début de la descente aux enfers.

Pour éviter cela, la CAF a les moyens d’intervenir. Pour repartir de l’avant, vous devez épurer vos loyers de retard mais aussi prouver que vous allez pouvoir payer les suivants par vos propres moyens.

La CAF peut aussi vous aider à régler vos factures en retard si cela peut vous éviter la précarité. En question ici, surtout les factures d’énergie (EDF, Gaz) mais aussi votre facture d’eau et votre facture téléphonique.

Pour en savoir plus sur le sujet, lisez mon article consacré à ce prêt CAF là.

3. Les bons vacances

Là, il ne s’agit pas d’un prêt, mais d’un chèque que va vous faire la CAF pour vous aider à partir en vacances et à passer du temps avec votre famille.

C’est toujours bon à prendre, surtout que dans un budget qui a du mal à s’équilibrer, ce n’est pas la dépense prioritaire. Alors, plutôt mer, campagne ou montagne ?

Je vous en dis plus sur mon article consacré aux bons vacances de la CAF.

4. L’aide au temps libre

Encore une aide qui n’est pas remboursable et qui ne vous poussera pas à vous endetter sur plusieurs années. Elle est similaire à l’aide des bons vacances, puisqu’elle va vous permettre de financer les loisirs de vos enfants.

On le sait tous : les activités sportives et culturelles coûtent cher, même avec les aides. Si l”’Aide aux temps libres” ne va pas les financer entièrement, elle va en prendre une bonne partie en charge, surtout pour les familles nombreuses.

Pour en savoir plus sur l’aide aux temps libres de la CAF, c’est ici.

5. Le secours exceptionnel de la CAF

Après ça, vous ne pourrez pas dire que votre caisse ne fait pas tout ce qu’elle peut pour faire en sorte que votre quotidien s’améliore. Il s’agit d’une aide (encore une) qui est souvent liée à votre habitat.

Ainsi, vous allez pouvoir déposer une demande si vous avez besoin d’y faire des travaux urgents pour le rendre salubre, ou pour rendre votre logement accessible à votre handicap.

La notion d’urgence doit prévaloir, ainsi que le caractère unique, et donc exceptionnel, de votre demande.

Pour connaître les détails du secours exceptionnel CAF, lisez mon article.

6. Le prêt préventif CAF

C’est une variante du secours exceptionnel. En effet, selon les CAF, les aides pour les allocataires s’appellent différemment.

Si on cherche vraiment à faire une différence, le prêt préventif va être mis en place pour éviter que vous ne perdiez votre emploi ou que votre famille ne se retrouve à la rue.

En savoir plus sur le prêt préventif CAF.

7. Le prêt mobilier

Lui, vous avez sûrement dû en entendre parler à un moment ou à un autre. C’est une aide de votre caisse pour vous permettre d’acheter l’électroménager et les meubles dont vous avez besoin pour vivre dignement.

Les conditions d’accès et d’utilisation de la somme allouée dépendent des CAF. Certaines ont des budgets pour cela, d’autres non. Je ne peux que vous encourager à rencontrer un conseiller pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Pour en connaitre plus sur les modalités, c’est ici : crédit CAF mobilier.

Les microcrédits quand on est sans emploi

Ce que prévoit la CDC 

La Caisse des dépôts et consignations (CDC) joue également un rôle important dans le domaine du crédit pour chômeurs.

Elle permet, via un programme de microcrédit, à des personnes sans emploi de se voir octoyer jusqu’à 3 000 €, remboursables entre 6 mois et 4 ans.

Le taux est en général aligné sur celui du Livret A, et l’emprunteur a la possibilité de rembourser de manière anticipée, toujours sans pénalités.

À qui soumettre la demande ? 

C’est un travailleur social qui soumet une demande de prêt personnel pour chômeurs à une banque, laquelle décide ou non d’accorder le microcrédit.

Si sa réponse est positive, l’État garantira le montant prêté à 50 %, ce qui évite au demandeur d’avoir à effectuer un apport personnel.

Que pouvez-vous faire avec cet argent ?

Beaucoup de choses peuvent être financées avec un microcrédit :

  • Un permis de conduire voiture ou poids-lourds.
  • La caution d’un logement.
  • Une formation professionnelle.
  • L’achat de biens de consommation…

Que vous disent les informations présentes dans cet article ? Que chaque situation que vous pouvez rencontrer n’est pas définitive, et que chaque problème a une solution ! À vous de ne pas laisser l’adversité vous submerger et de mettre en place les aides pour sortir de là !

Lectures conseillées pour vous :