Crédit FICP: Prêt à l’Étranger en Étant Interdit Bancaire en France

Souscrire un crédit pour FICP est aussi facile que de trouver le bon guichet dans une préfecture. Si avec persévérance vous obtenez le financement désiré, le taux sera supérieur à ce qu’un emprunteur fiché à la Banque de France pourrait obtenir à l’étranger. Oui, le prêt à l’étranger pour FICP existe et n’est pas si compliqué à souscrire. Je vous explique comment.



Les organismes de crédit à l’étranger qui prêtent aux français

Je vais vous en indiquer deux, qui sont très faciles d’accès et qui acceptent tous les profils.

1. Luxembourg : Crédit renouvelable Carte Zéro d’Advanzia Bank

Advanzia est un établissement bancaire Luxembourgeois qui propose une carte Gold Mastercard gratuite et sans frais, associée à un crédit renouvelable au montant variable. Celui-ci va dépendre de vos revenus.

C’est un crédit qui s’obtient rapidement

Si vous êtes dans l’urgence, la Carte Zéro d’Advanzia Bank vous permet d’obtenir très vite la réserve d’argent dont vous avez besoin. Une fois qu’elle est à votre disposition, vous en faites ce que vous voulez.

Vous n’avez pas à vous justifier

Votre demande ne nécessite pas que vous expliquiez votre projet en long et en large. Une fois que la Carte Zéro vous est octroyée, vous utilisez votre crédit renouvelable de la façon qui vous convient, sans en référer à quiconque.

La réserve fonctionne comme un crédit à la consommation

Sauf que vous l’utilisez seulement quand vous le jugez nécessaire. Tant que vous n’avez pas actionné votre réserve, vous n’avez rien à rembourser. La réserve est disponible dès que votre dossier est accepté.

Ainsi, si vous n’avez pas encor reçu votre Gold Mastercard, vous pouvez quand même demander un virement sur votre compte bancaire.

À chaque remboursement (à votre rythme), votre réserve se reconstitue et vous pouvez à nouveau vous en servir pour financer un autre projet.

2. Malte : Crédit Cashper de Novum Bank

La Novum Bank, qui distribue le crédit Cashper en France est maltaise et possède une licence bancaire officielle. C’est le spécialiste des mini prêts en ligne.

Ces mini crédits en ligne vont jusqu’à 1 000 €.

Obtenir du cash sans attendre

Le mini crédit démarre à 50 €, et va jusqu’à 1 000 €. Cette somme peut vous être versée dans les 24 heures si vous en faites la demande.

Par contre, la règle est la même pour tout le monde, vous ne pouvez souscrire qu’un seul crédit à la fois.

Une fois celui-ci remboursé, vous avez le droit d’en demander immédiatement un second. Vous pouvez même le faire par SMS pour que votre demande soit traitée encore plus rapidement.

Les interdits bancaires sont-ils acceptés ?

Oui. Vous pouvez tout à fait être fiché Banque de France, même avoir déposé un dossier de surendettement et quand même obtenir ces 1 000 €.

Promotion en cours : 0 % d’intérêt !

Qui peut dire mieux en Europe ? Cashper vous prête de l’argent sans intérêts ! Si vous remboursez dans la période prévue, votre crédit vous coûtera alors 0 € !

PROFITER DE CETTE OFFRE 

Prêt à l’étranger pour FICP : comment choisir le bon pays ?

Comprenez le contenu du contrat de crédit

Les organismes de crédit situés à l’étranger impriment leur contrat dans leur propre langue. Si vous parlez suffisamment anglais pour commander une boisson, cela ne suffira peut-être pas à comprendre les clauses de votre contrat. Surtout si vous vous adressez à une banque italienne.

Cashper et la Carte Zéro, les 2 solutions citées ci-dessus se souscrivent en ligne et en français.

En France, il est recommandé à tous les emprunteurs de lire attentivement les clauses de leur contrat. Il en est de même à l’étranger.

Négociez avec le conseiller clientèle

Oui, vous pouvez négocier un crédit immobilier à l’étranger pour interdit bancaire. Mais si vos connaissances linguistiques se limitent à ce que vous avez appris à l’école, cela risque de faire juste.

Préférez les pays francophones comme la Suisse romande, le Luxembourg, la Belgique, ou encore Andorre. Vous pouvez leur demander tous les renseignements relatifs au fonctionnement de votre contrat de prêt.

Faire un prêt dans une banque offshore à l’étranger

Contactez-en plusieurs, et choisissez celle présentant le meilleur équilibre entre l’exigence financière et administrative.

Choisissez le bon organisme de crédit

Si certaines banques sont spécialisées dans l’offshore pour les étrangers, elles demandent en échange un dépôt important, voire un montant minimum sur le compte bancaire.

Celles qui ne sont pas aussi exigeantes n’ont pas envie de devenir des établissements de prêt à l’étranger pour FICP français. Elles vont donc vous demander plusieurs justificatifs, comme le ferait une banque en France.

Crédit pour FICP à l’étranger : quelle réglementation ?

Théoriquement, depuis les accords de Rome un organisme de crédit étranger ne peut pas vous refuser l’application de la réglementation de votre pays de résidence.

Dans la pratique, il a le droit de vous refuser un financement ou de vous accorder un taux tellement haut que vous allez décliner son offre.

Attendez-vous donc à devoir accepter un contrat de crédit basé sur la réglementation du pays de la banque.

Faites-vous aider par des courtiers en prêt à l’étranger pour FICP

Les banques étrangères n’ont pas accès au fichier des incidents des crédits aux particuliers de la Banque de France.

Certaines sont prêtes à prendre un peu plus de risques, mais toujours pour un taux inférieur à ce qu’un FICP aurait en France.

Comment les trouver ?

Il est préférable d’utiliser les services d’un courtier, comme MDR finance (exemple). Cette société s’est spécialisée dans les demandes de crédit auprès de banques à l’étranger, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Une grande partie de leur clientèle a contracté un prêt personnel pour interdit bancaire FICP. S’adresser à MDR finance peut vous faire gagner du temps et de l’argent.

Quels types de prêts à l’étranger pour FICP ?

Il y a trois prêts principaux :

  1. Le crédit immobilier.
  2. Le crédit voiture.
  3. Le prêt personnel.

Crédit immobilier à l’étranger pour interdit bancaire

Emprunter à l’étranger pour financer un bien immobilier quand on est au FICP est ce qu’il y a de plus facile. Pourquoi ? Parce que vous allez apporter une garantie à la banque prêteuse.

Cependant cette manœuvre va occasionner des frais car seul un notaire français peut déposer une hypothèque sur un bien situé en France.

Certains notaires connaissent déjà la marche à suivre. Si le vôtre n’a jamais suivi ce procédé, adressez-vous à une banque francophone.

Faire un crédit pour une voiture en étant FICP

Avant de chercher à faire un prêt dans une banque offshore à l’étranger pour vous acheter une voiture, considérez les solutions qui s’offrent en France.

Effectivement la banque prêteuse risque de vous appliquer un taux élevé car le véhicule sera difficilement saisissable. Dans la majeure partie des cas, il est plus simple de demander un prêt personnel.

Prêt personnel pour interdit bancaire FICP à l’étranger

L’avantage du prêt personnel est qu’il ne demande aucun justificatif quant à l’utilisation que l’on fera de la somme. C’est pour cette raison que la plupart des personnes interdites bancaires se tourne vers les prêts à l’étranger.

Il est possible de se servir d’un prêt personnel obtenu à l’étranger pour solder ses dettes en France à un taux inférieur à celui que l’on pourrait obtenir dans l’Hexagone.

Quels justificatifs pour un prêt à l’étranger pour FICP ?

Ne pas mentionner votre fichage à la Banque de France : c’est possible mais pas recommandé, même si une banque ou un organisme de crédit implanté à l’étranger n’a pas accès au FICP.

Vous disposez d’un atout important dans votre manche : la vague d’évasion fiscale des Français vers leurs voisins, même si cela ne veut pas dire qu’il faille les imiter.

Depuis la hausse de la fiscalité, beaucoup de ménages ont choisi de s’expatrier en Suisse, au Luxembourg ou en Belgique, à tort ou à raison.

Justifiez vos revenus

Il vous faudra justifier de la stabilité de vos revenus et de votre activité professionnelle. Bien entendu, si vous disposez d’un bien immobilier à apporter en hypothèque, l’affaire sera beaucoup plus simple.

Cependant depuis la crise financière de 2008, il est plus difficile pour un FICP d’obtenir un prêt à l’étranger sans montrer de preuves de revenus.

Méfiez-vous des relevés de compte

Faire un prêt dans une banque offshore à l’étranger nécessite toujours les mêmes précautions. Si l’on vous demande vos relevés de compte, donnez-les.

Assurez-vous qu’ils ne contiennent pas de découvert bancaire ni de chèques sans provision, auquel cas le crédit serait refusé.

Vous pouvez aussi lire ces articles :