27 Mar

Prêt pour fiché Banque de France : faire un crédit en étant interdit bancaire FICP


Faire un prêt quand on est fiché à la Banque de France n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît. C’est une bonne chose, car la seule façon de sortir du FICP est de rembourser ses dettes. Tout ça c’est bien beau, mais les chômeurs et bénéficiaires du RSA qui lisent ces quelques lignes éprouvent toutes les peines du monde à effectuer un rachat de dettes. Qu’ils se rassurent, les solutions existent et notamment à travers des micros crédit pour fiché Banque de France, ou encore à travers des organismes de crédit adaptés aux interdits bancaires.

 

Un mot sur le surendettement : des mensualités impayées suffisent


Les personnes surendettées sont loin d’être des dépensiers maladifs accros au shopping en ligne. Ce sont le plus souvent des personnes sans emploi et titulaires du RSA, qui ont manqué deux mensualités d’un simple crédit, et se sont retrouvées fichées au FICP.

Le fichier des incidents des crédits aux particuliers de la Banque de France

Il s’agit d’un fichier répertoriant les emprunteurs ayant effectué des défauts de paiement. Une fois que l’on y est inscrit, les conséquences sont qu’il est très difficile d’effectuer un rachat de dettes. Effectivement, on ne prête pas aux personnes qui ne savent pas rembourser.

Pour ne rien arranger, le circuit bancaire classique ne permet pas aux surendettés de détenir une carte de crédit, et encore moins un carnet de chèques. Assurer le paiement des nécessités du quotidien devient alors une véritable galère.

 

Sortir du FICP : le défichage


La première solution pour ne plus être inscrit au fichier de la Banque de France est de trouver un rachat de crédit pour FICP. Le défichage va prendre du temps, certes, mais vous allez vous en sortir, et voici comment.

Lorsqu’il n’est pas possible dans l’immédiat de faire racheter les dettes pour lesquelles vous êtes fiché, vous disposez tout de même de solution pour obtenir un prêt personnel malgré une interdiction de crédit de la Banque de France. Même un besoin d’argent urgent trouve sa solution.

Comment obtenir un prêt personnel malgré une interdiction de crédit de la Banque de France ?


Le prêt sur gage pour un besoin d’argent urgent

Le principe du prêt sur gage est simple : vous déposez un objet de valeur au crédit municipal, et repartez avec une trésorerie. Quand vous remboursez avec intérêts, vous récupérez l’objet en question. Ce principe vieux de plusieurs années est une bonne solution de prêt urgent pour interdit bancaire FICP, suite à un surendettement. Effectivement, la somme nécessaire peut vous être remise en deux heures.

 

Le rachat de crédit FICP pour les propriétaires

À ce stade, il convient de faire une distinction entre les personnes interdit bancaire propriétaires de leur logement, et celles qui sont locataires.

Être interdit bancaire et faire un prêt est déjà plus facile pour les propriétaires, qui peuvent solder leurs dettes en apportant leur logement en garantie. Si aucune banque ne leur accorde leur confiance, elles ont la solution du réméré, proposé notamment par des organismes de rachat de crédit FICP, tels que SOCCAPI finance et Protectimmo.

banque de france

La vente en réméré date de l’époque napoléonienne. Il s’agit d’une vente avec faculté de rachat, dans laquelle l’acheteur est un investisseur dont le but n’est pas de s’approprier votre logement, mais d’encaisser un loyer que vous lui versez.

Un investisseur achète votre habitation devant notaire, le réméré ne lui permet pas de l’occuper ni de vous mettre dehors. Tout le temps que dure la période de transition, vous restez chez vous. Le notaire paye vos dettes et conserve le reliquat, qui vous servira par la suite pour souscrire un prêt immobilier et racheter votre logement. Pendant tout ce temps, vous restez chez vous et payez un loyer à l’investisseur.

Le crédit à l’étranger en ligne pour interdit bancaire

Si vous êtes fichés au FICP en France, les banques situées dans l’union européenne l’ignorent complètement. Or, en tant que membre de l’union européenne, vous avez parfaitement le droit de souscrire un prêt dans un pays membres.

Attention toutefois, si une réglementation européenne oblige toutes les banques à afficher un TEG sur leurs offres de prêt, les règles ne sont pas les mêmes qu’en France. Préoccupez-vous de savoir s’il y aura des pénalités de remboursement anticipé. Regardez de près si l’on vous propose un taux variable ou fixe, et s’il est variable, peut-il s’envoler ?

Les organismes de crédit pour fiché Banque de France

FICP. fr est un site Web dont l’objectif est de mettre en relation les personnes fichées à la Banque de France et les organismes de rachat de crédit FICP. Tout le monde est accepté, aussi bien les bénéficiaires du RSA que les chômeurs longue durée.

Les sites de prêt entre particuliers

Attention aux arnaques sur Internet ! Sur tous les forums, on trouve des particuliers fort sympathiques, prêt à accorder un emprunt aux personnes en difficulté. Dans ce genre de cas, on finit toujours dépouillé.

D’un côté de l’écran, des particuliers investissent leur épargne en accordant des prêts personnels à d’autres particuliers. De l’autre côté de l’écran, des emprunteurs en ont marre de faire grossir les poches des banquiers avec leur argent, et préfèrent rembourser d’autres particuliers.

Une solution bien plus sûre que toutes les adresses e-mail fleurissant à droite à gauche sur Internet.

Peut-on faire un prêt en étant fichés au FICP en France  ?


Les micros crédit pour fiché Banque de France

Un micro crédit est un prêt dont le montant peut varier de 300 € à 3000 €. Il peut être utilisé à des fins personnelles ou professionnelles, par exemple dans un objectif de formation.

micro crédit

La caisse des allocations familiales est la championne de la catégorie, en permettant à des titulaires du RSA et autre personne sans emploi de se financer.

Lire notre article sur les prêts CAF

Le micro crédit peut même servir, dans certains cas, à solder un surendettement. Il est également connu sous l’appellation de prêt d’honneur, et peut être destiné à l’achat d’une voiture, de mobilier, ou à passer un permis de conduire.