Comment Éviter le Surendettement: 12 Recettes Miracle

Si vous avez de gros problèmes d’argent, vous savez sans doute que le surendettement vous guette. Mais cela n’est pas une fatalité. Si vous cherchez des solutions pour que votre vie s’améliore financièrement, alors vous êtes au bon endroit ! Je vais vous montrer dans cet article comment faire pour ne plus être fiché Banque de France, et comment pouvoir continuer à emprunter pour ne pas laisser passer les opportunités immobilières ou professionnelles que vous pourriez rencontrer.

Mes conseils : 12 mesures préventives à prendre TOUT DE SUITE avant qu’il ne soit trop tard

Les routes qui mènent au surendettement sont sinueuses, mais une fois empruntées, il est difficile d’en sortir. La perte de votre emploi, le chômage longue durée, une maladie grave, un divorce, un décès… Autant de facteurs qui peuvent venir aggraver votre situation financière.

Vos crédits s’accumulent sans en avoir l’air, et c’est la spirale infernale qui commence : emprunt pour changer de voiture, achat d’un appartement à crédit, prêt revolving, crédit renouvelable…

Et à un moment, vous allez vous demander comment faire pour éviter le surendettement ?

Les 2 faits qui doivent vous alerter :

  • Vos remboursements dépassent pratiquement vos revenus.
  • Vous avez de moins en moins d’argent pour profiter des petits plaisirs de la vie.

Pour ne pas en arriver là, suivez mes conseils.

1. Assurez toujours vos crédits

Vous pourrez toujours vous en sortir financièrement si vous vous retrouvez handicapé à la suite d’un accident, ou si vous perdez votre boulot.

La gamme des assurances est large. Surtout : lisez bien les notes de bas de page avant de signer le contrat.

Si le fait de vous assurer a un prix, le jeu en vaut la chandelle.

Vous pouvez toujours faire jouer la concurrence entre les établissements en souscrivant un nouveau contrat moins cher auprès d’un assureur qui est extérieur à votre banque. Entre les assureurs, la concurrence est impitoyable.

2. N’arrêtez jamais d’épargner

Je sais, mettre de l’argent de côté n’est pas facile tous les jours.

Mais qu’il s’agisse de faire un virement chaque mois sur votre livret A, ou de placer à plus long terme de l’argent sur une assurance-vie par exemple, cela vous permettra tout de même de répondre à une urgence financière imprévue.

C’est la raison pour laquelle certaines personnes préfèrent acheter leur maison sans apport personnel, pour garder un peu d’épargne de côté. Ce calcul, qui a un coût lui aussi, est loin d’être aussi mauvais qu’il en a l’air.

3. Sachez anticiper

Il faut arrêter d’avoir une vision à court terme de vos finances et de vos revenus mensuels. Il faut voir plus loin, et anticiper ce qui peut se passer de bien ou de mal dans votre vie.

Adopter des comportements sains peuvent vous sortir d’une situation embarrassante, le surendettement ayant un impact important sur la vie de tous les jours comme je vais vous l’expliquer par la suite.

3. Réagissez le plus vite possible

Si vous n’avez pas su anticiper, vous pouvez réagir. Mieux vaut tard que jamais.

Vous êtes trop nombreux à vous enfoncer la tête dans le sable quand ça ne va pas. Au contraire, redressez-vous et prenez les mesures qui s’imposent immédiatement.

En cas de prêt bancaire difficile à rembourser, il faut aller voir votre banquier et lui expliquer la situation. Voyez avec lui s’il n’est pas possible d’aménager votre dette en baissant les mensualités ou en obtenant un report de remboursement de quelques mois. Cette démarche est aussi possible avec les organismes de crédits.

4. Multipliez les pistes pour trouver de l’argent en urgence

  • Si vous travaillez ou que vous touchez le RSA, il est possible de devancer votre virement lorsque le temps presse.
  • Si vous êtes salarié, vous pouvez demander une avance sur salaire à votre employeur.
  • Si vous touchez des aides sociales, vous pouvez obtenir un prêt de la CAF (Caisse d’allocations familiales).

Sur ce sujet, lisez attentivement mes 4 autres articles : ces quelques minutes peuvent changer votre avenir.

L’aménagement des dettes et leur remboursement sont les deux conditions primordiales pour éviter le surendettement.

Vous pouvez aussi vous adresser à une association pour obtenir un petit crédit. Lisez le microcrédit Emmaüs pour payer ses dettes.

5. Arrêtez de faire des crédits, le temps que votre situation se stabilise

Il faut stopper les crédits si la situation devient dangereuse, et surtout ceux qui vous coûtent le plus cher : notamment les prêts à la consommation, les prêts personnels et les crédits revolving.

Cet argent “facile” et accessible en quelques clics précipite rapidement les gens qui ne peuvent pas rembourser dans la pauvreté.

Évitez les crédits revolving (ou renouvelables)

Dans la série des choses à éviter, il faut proscrire les crédits renouvelables si vous avez des difficultés financières.

En effet, ceux-ci ont des taux d’intérêts trop importants. Et surtout, c’est trop tentant de se servir de sa réserve. Résultat : on arrive rarement à les rembourser complètement, et pendant ce temps là, les intérêts courent.

Je veux attirer votre attention sur le taux d’usure. Vous êtes protégé, mais vous devez absolument vous informer !

6. Apprenez à gérer votre budget

Si vos crédits vous posent des problèmes depuis longtemps, c’est que vous n’arrivez pas à gérer votre budget et que vous souscrivez des crédits un peu trop à la légère.

Parfois même, vous oublier de les mentionner à votre organisme financier ou pire encore, vous empruntez pour payer vos dettes.

Pourquoi devez-vous tout dire à votre banquier ?

Parce qu’il va calculer votre ratio de solvabilité. Vos crédits et vos charges financières ne doivent pas dépasser 30 % de vos revenus. Mieux encore : faites le calcul vous-même avant d’aller le voir pour vous endetter davantage !

Cette vidéo peut vous aider à gérer votre budget. Elle a été faite avec un membre de CRESUS, l’association qui lutte contre le surendettement. Il vous donne 15 conseils.

Votre budget doit être réaliste

Prenez un papier et un crayon, et listez vos dépenses dans une colonne, vos revenus sur la colonne d’en face. Quand je parle des dépenses, c’est de TOUTES les dépenses.

Cela comprend l’essence pour la voiture, les courses, les sorties, les factures de téléphone, celles de l’énergie (électricité, gaz), d’eau, du loyer, des transports en commun, de la mutuelle, des assurances, des vacances… Faites le jeu en famille, vous verrez que la liste est longue !

Dans vos revenus, vous avez vos salaires, vos placements, les pensions diverses et variées…

7. Essayez de négocier

Vos fournisseurs ne sont pas bêtes.

Les gens à qui vous devez de l’argent veulent le récupérer, mais plutôt que de ne rien avoir du tout, ils préfèreront sans doute une solution négociée : des délais de remboursement allongés ou une remise sur la dette.

8. Réfléchissez au rachat de crédit

Si les négociations avec vos créanciers n’aboutissent pas, reste la solution du rachat de crédit. Le principe est simple : un organisme vous fait un crédit global, qui va couvrir le remboursement de tous vos crédits existants.

Consultez aussi mon article complet sur le rachat de crédit pour surendettés.

Le remboursement mensuel va diminuer, même si au final, le coût total du crédit sera beaucoup plus élevé. Par contre, il n’y aura plus qu’un seul interlocuteur.

Autre solution : le prêt sur gage de votre bien immobilier (le réméré).

9. Changez vos habitudes de consommation

Commencez par changer votre façon de vous comporter avec l’argent, en dépensant moins.

Baisser votre train de vie vous permettra d’avoir plus de liquidités pour rembourser vos dettes. Pour cela, triez l’indispensable et l’accessoire dans vos habitudes de consommation.

Faites comme moi : guettez les promotions afin de payer moins cher et de ne pas renoncer à certaines choses indispensables.

10. N’empruntez que quand vous le pouvez

Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais le mieux, surtout s’il s’agit d’un emprunt immobilier est d’être en CDI, ou d’avoir des revenus stables. Soignez aussi votre découvert bancaire et ne soyez plus à découvert, idéalement plusieurs mois avant d’emprunter !

Si vous faites un prêt pour acheter un logement, faites-le avec un apport personnel. Vous aurez moins d’argent à emprunter, et le taux que la banque vous proposera sera bien meilleur.

Plus l’emprunt est long, plus le taux est important. Pour trouver le meilleur taux, je vous suggère de passer par un courtier. C’est son métier de trouver les meilleures offres du marché.

11. Mettez les banques en concurrence

Quelques points d’écart sur un taux de crédit et ce sont plusieurs milliers d’euros qui s’envolent sur quelques années.

Tout cela pour vous dire qu’il ne faut pas vous jeter sur la première banque qui vous dit oui pour faire votre emprunt. Vous êtes le client, et vous devez vous faire désirer, en les mettant en concurrence.

Cette lutte des taux est saine et vous pourriez bien bénéficier de “promotions spéciales” ou de “remises” si vous comparez avant de signer.

12. Mariez-vous sous le régime de la séparation de biens

L’amour oui, mais en se protégeant. Et je ne parle pas ici de la bagatelle, mais du régime que vous allez choisir quand vous allez vous marier.

Ne cherchez pas : optez toujours pour le régime de la séparation de biens dans votre contrat de mariage.

Ainsi, même si l’un des deux époux se retrouve avec des dettes à ne savoir qu’en faire, l’autre ne sera pas impacté et tous les biens du couple ne seront pas vendus aux enchères. Concrètement, cela veut dire que si un des deux époux contracte seul un crédit, l’autre ne sera pas tenu de rembourser les dettes.

Si vous avez appliqué ces 12 conseils, vous minorez les risques d’être surendetté. Pour vous convaincre, laissez-moi vous parler des conséquences d’un fichage Banque de France.

Fiché BDF ? Voici ce qui vous attend

Faites votre maximum pour éviter la Banque de France et appliquez les mesures de prévention et les conseils que je viens de vous lister, même s’il n’y a pas de solution miracle.

Car si vous vous retrouvez endetté jusqu’au cou, vous finirez inscrit au FICP (Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers) de la Banque de France. 

Les raisons du fichage

L’inscription FICP se fera notamment si vous loupez 2 échéances de remboursement ou si vous avez un découvert bancaire de plus de 500 €, qui n’est pas régularisé dans les 2 mois.

Si vous faites un chèque sans provisions, vous serez inscrit sur le fichier FCC (Fichier central des chèques).

Pour en savoir plus si vous pensez être dans ce cas là : comment savoir si on est fiché FICP.

FICP : Les conséquences

Sur votre situation personnelle

La première est la moins enviable. Vous ne pourrez plus : 

  • emprunter d’argent. 
  • vous porter caution.
  • faire de rachat de crédit.

Et cela peut durer entre 5 et 7 ans si vous bénéficiez d’un plan conventionnel de redressement !

Sur vos relations avec votre banque

La seconde conséquence, c’est que vous allez rencontrer des difficultés avec votre banque. Elle ne vous autorisera plus le moindre découvert. Vous n’aurez accès qu’aux services de bases.

Mais ne confondez pas l’inscription FICP avec l’interdiction bancaire. En principe, la banque vous laissera votre chéquier et votre carte bleue.

Un article qui peut vous intéresser : faire un crédit avec un dossier de surendettement.

Comment en sortir ?

Vous allez pouvoir sortir du fichier en effaçant toutes vos dettes et en remboursant vos créanciers. C’est la seule façon d’en finir avec tout cela avant le temps d’interdiction imparti.

Si le défichage ne se fait pas dans les jours qui suivent, contactez la banque qui vous a inscrit FICP.

Mais j’ai écrit un article beaucoup plus complet sur le défichage Banque de France. Je vous invite à le consulter.

Le dossier de surendettement

Si malgré tous mes conseils vous n’êtes pas arrivé à stopper l’inévitable, il faudra en passer par là : le dépôt d’un dossier de surendettement.

Sachez que c’est gratuit, et ça c’est déjà une bonne nouvelle. Vous pouvez vous en procurer un dans toutes les agences de la Banque de France. Si le dossier passe, c’est la commission de surendettement qui négociera avec les créanciers.

Maintenant, si vous mettez en place mes conseils, il n’y a pas de raisons d’en arriver là.

Les mesures imposées par la commission de surendettement quand votre dossier est recevable

D’abord, elle va voir si vous pouvez rembourser toutes vos dettes ou si elle peut mettre en place une conciliation avec vos créanciers. Si cela n’est pas possible, elle prendra les mesures qui s’imposent.

Elle va commencer par faire le point de vos dépenses et de vos ressources

Elle va notamment chercher à savoir de combien vous avez besoin pour vivre (cette somme ne peut pas être inférieure au RSA) en évaluant toutes vos dépenses. Vous devrez fournir des justificatifs pour la plupart d’entre elles.

Elle va aussi évaluer vos ressources.

Elle appliquera ensuite une ou plusieurs de ces mesures 

  • Ré-échelonner votre dette.
  • Ne vous faire payer que le capital (et non les intérêts).
  • Suspendre les dettes.
  • Baisser le taux d’intérêt.
  • Effacer vos dettes.
  • Réduire le montant de votre prêt immobilier.

Prévenir le surendettement efficacement : l’exemple de la Suisse

Pour éviter de vous retrouver dans cette situation compliquée, regardez aussi ce qui se fait ailleurs en Europe. Car les Français ne sont pas les seuls à cumuler les dettes et les crédits.

Les Suisses par exemple ne sont pas tous riches et sont eux aussi touchés par ce phénomène.

La prévention arrive très tôt

Plus on intervient rapidement pour endiguer les dettes, moins il y a de chances qu’elles se multiplient.

C’est pourquoi la Suisse parle de surendettement, de budget et de maîtrise des dépenses aux jeunes, pour qu’ils en comprennent les enjeux. Ce n’est pas plus mal. Les premières dettes arrivent chez les actifs avant leur 25 ans.

Il ne faut pas hésiter à parler d’argent avec les adolescents. Ce n’est pas tabou. La Suisse le fait, avec un certain succès. L’endettement, les problèmes de comptes… Comme sur les autres sujets les jeunes ont des questions auxquelles les services de la jeunesse suisses répondent.

En définitive, il faut se rendre à l’évidence : vivre au-dessus de ses moyens est dangereux, et à trop vouloir dépenser, on peut tout perdre. Mon adage : il faut savoir raison garder. Si malgré tout vous voulez toujours faire un crédit, lisez ceci : Comment emprunter quand on est fiché ? 

Comment Éviter le Surendettement: 12 Recettes Miracle
4.9 (97.14%) 7 votes