Que Veut Dire Fiché FICP et FCC?

Tout le monde a plus ou moins déjà entendu parler du fichage Banque de France, mais personne ne sait vraiment ce que cela signifie, à moins d’être déjà passé par là. Selon sa situation, être fiché BDF n’a pas les mêmes conséquences. En effet, les mauvais payeurs peuvent se retrouver sur 3 fichiers d’interdiction bancaire différents. En plus de celui lié au surendettement, il est possible de se retrouver inscrit sur le FICP ou sur le FCC. Voici les différences.

1. Le fichier des incidents de crédits aux particuliers

De tous les fichiers de la Banque de France, le FICP (Fichier des Incidents de remboursement de Crédits aux Particuliers) est celui qui est le moins contraignant pour celui qui y figure, à la condition cependant qu’il ait les capacités financières de se désendetter.

Être fiché Banque de France signifie que tous les organismes de crédit que vous êtes susceptible de solliciter pour un prêt sont informés de votre situation à risque. Vos chances d’obtenir un prêt seront donc nulles.

En effet avant d’octroyer un emprunt à un particulier, chaque organisme de crédit vérifie si le demandeur est inscrit sur ce fichier. Dans l’affirmative, le particulier présente un risque maximal de défaut de remboursement. Il est donc improbable que sa demande de prêt aboutisse.

Comment se retrouve-t-on FICP ?

Si un particulier ne rembourse pas son crédit pendant 2 mois consécutifs, l’inscription au FICP se fait automatiquement. Vous devez donc être vigilant et respecter scrupuleusement vos échéances de remboursement.

Tenez votre banquier informé en amont 

Les organismes prêteurs vous envoient des rappels lorsque votre règlement n’a pas été fait en temps et en heure. En principe, ils accompagnent leur rappel d’un petit délai supplémentaire pour que vous puissiez faire en sorte que les choses rentrent dans l’ordre.

Mais si vous savez d’avance que vous aurez des difficultés à honorer une échéance, contactez au plus vite votre conseiller bancaire afin de négocier des délais plus importants pour les remboursements.

Mieux vaut trouver une solution en amont que de vous retrouver dans la situation d’être fiché et d’être persona non grata dans votre propre banque.

Ayez conscience de votre capacité ou non à rembourser

Pour ne pas vous retrouver inscrit sur le FICP, vous devez ne vous lancer dans un emprunt qu’une fois que vous êtes sûr que vous serez en mesure de le rembourser. Cela suppose que vous maîtrisiez parfaitement votre budget.

Idéalement, vous devez inclure dans vos prévisions la possibilité que vous puissiez être victime d’un accident de la vie. Vous devez alors prévoir comment dans cette hypothèse vous ferez face à vos obligations de remboursement.

Les conséquences d’un fichage FICP

Vous pouvez vous rendre à la Banque de France pour consulter les données qui vous concernent. Une carte d’identité suffit pour pouvoir consulter le fichier.

Votre inscription sur le fichier a d’importantes conséquences sur votre situation financière.

Le refus de crédit

En effet, rien que le fait de ne pas avoir honoré dans les délais un petit crédit à la consommation vous empêchera par exemple de faire un emprunt pour acheter votre résidence principale.

Si ce fichier est censé n’être qu’informatif, peu de prêteurs accepteront de vous faire à nouveau confiance et de vous octroyer un prêt, à moins que vous possédiez une fortune personnelle ou des biens immobiliers conséquents.

La durée de fichage

Les incidents de crédits sont inscrits sur le fichier pendant 5 ans, ce délai pouvant courir jusqu’à 10 ans si un dossier de surendettement a été déposé en parallèle.

2. Le fichier central des chèques sans provisions

Le Fichier Central des Chèques (FCC) est le deuxième fichier de la Banque de France et il concerne les chèques en blanc ainsi que la mauvaise utilisation d’une carte bleue.

Faire un chèque sans provision entraîne, si l’incident n’est pas régularisé au plus vite :

  • Une interdiction de découvert.
  • L’impossibilité de faire un crédit.
  • L’impossibilité d’émettre des chèques.
  • L’impossibilité de vous servir d’une carte bancaire à crédit.

Autrement dit, vous êtes interdit bancaire. Cette interdiction est prononcée par les tribunaux, elle est donc très sérieuse et ne connaît aucune exception.

Un fichier créé dans l’intérêt du consommateur

Ne plus pouvoir se servir de sa Carte bleue est parfois un mal pour un bien, notamment pour ceux qui dépensent plus qu’ils ne gagnent.

Le but est aussi d’éviter que d’autres chèques non approvisionnés soient signés, d’autant qu’un chèque sans provision entraîne des frais importants pour la banque. Autrement dit, le contrevenant se met à dos ses créanciers ainsi que sa banque !

Etre FCC

Comme pour le fichier des FICP, c’est la Banque de France qui s’occupe de celui des FCC en collectant les données fournies par les banques.

Etre fiché FCC, ça veut dire quoi ?

Vous devez rendre votre carte bleue et vos chéquiers, vous ne pouvez plus emprunter et vous n’avez plus droit à un découvert (la bonne nouvelle c’est que vous n’aurez plus d’agios à payer).

Concernant le fichier en lui-même, l’identité complète du contrevenant y est répertoriée, ainsi que le pourquoi et le comment de l’inscription. La banque qui a déclaré les « fautes » est aussi indiquée. Tous les chèques sans provision qui ont été faits sont inscrits.

Comment se faire dé-ficher ?

La banque prévient toujours son client qu’un de ses chèques est en instance de rejet, ce qui laisse quelques jours pour remettre de l’argent sur son compte et ainsi éviter que le chèque soit rejeté.

Mais si le mal est fait et que vous êtes effectivement inscrit au FCC, rien n’est perdu.

Régularisez

Il est toujours possible de régulariser votre situation, et cela est même fortement recommandé car l’inscription dure 5 ans pour un chèque impayé et 2 ans pour une carte bancaire qui a été « mal » utilisée.

Remboursez vos créanciers lésés. Ceux-ci devront alors vous fournir une attestation certifiant que votre dette est caduque, suite au règlement de celle-ci.

Autre solution : Une fois que vous avez réapprovisionné votre compte, le créancier peut à nouveau présenter le chèque. Vous pouvez également demander à la banque de provisionner la somme, le temps que la personne redépose le chèque en question.

Ce qu’il faut retenir : on ne joue pas avec de l’argent qu’on n’a pas. Les crédits sont toujours une arme dangereuse, certains oubliant parfois qu’il faut avoir les moyens de les rembourser. Même chose pour un chéquier : on ne fait pas de chèque quand on ne connaît pas la position de ses comptes avec certitude. Mais si vous avez franchi la ligne rouge, sachez qu’il est toujours possible de régulariser votre situation.

Que Veut Dire Fiché FICP et FCC?
Note