Crédit Voyage: Payez Vous Des Vacances de Rêves

Les vacances forment la jeunesse, resserrent les liens familiaux, reposent les corps et les esprits fatigués. Bref les vacances sont indispensables ! Toutefois, il faut bien reconnaître que partir à l’étranger ou en France représente un budget, surtout à plusieurs. Certes, on peut économiser toute l’année pour cela, mais il se peut que l’argent mis de côté pendant 11 mois ne soit pas suffisant. Pour augmenter votre budget, des solutions existent : vous pouvez profiter des chèques vacances CAF, faire un crédit pour partir en voyages, ou payer en plusieurs fois, entre autres.


Le prêt vacances : un simple crédit à la consommation ?

La plupart des organismes de crédit proposent des “crédits voyage” qui sont en réalité de simples prêts personnels.

Le taux d’intérêt qui va être appliqué va donc être salé, de quoi bien assaisonner vos congés. En matière de prêt à la consommation, moins on emprunte, et plus les intérêts sont importants, le taux diminuant à partir de 3 000 €.

Vous n’aurez pas à vous justifier auprès de l’organisme.

Une fois obtenu, vous pourrez faire de cet argent ce que bon vous semble 

Aller visiter un pays lointain, faire le tour de l’Europe, partir à la mer ou en cure, à la montagne, à la campagne, en voyage de noces, vous acheter une voiture ou faire des travaux dans votre maison…

Selon les moyens de chacun, il est possible d’emprunter jusqu’à 21 500 €. Il y a quand même de quoi faire, même pour un petit tour du monde. Le remboursement, lui, se fait sur 6 ans au plus.

Notre conseil : attention aux crédits renouvelables, ils sont assez toxiques si on s’en sert constamment sans réussir à combler la réserve, et peuvent, au final, coûter très très cher.

Partir en vacances avec la CAF : pas besoin d’emprunter

C’est la bonne nouvelle pour les ménages modestes. La CAF a bien compris l’intérêt de pouvoir prendre des jours de congés en famille, pour les couples avec des enfants.

Ce sont ces moments de bonheur partagés qui créent aussi le lien, et qui l’entretiennent.

L’aide VACAF

Partir en vacances avec ses enfants, c’est ce que tous les parents souhaitent, mais ils n’ont pas toujours les moyens de le faire. C’est pourquoi la CAF a mis en place VACAF.

Concrètement, il s’agit d’hébergements à moindres coûts, en camping ou dans des centres de vacances, proposés sous conditions de ressources. Cette aide, qui permet de partir une semaine, peut être utilisée toute l’année quand il n’y a pas d’école.

Pour en bénéficier, il n’y a rien à faire 

Pas de déplacement et de files d’attentes interminables. C’est la CAF qui contacte directement les bénéficiaires dès qu’elle les a identifiés, en leur notifiant par écrit la somme auxquels ils ont droit.

Charge à eux, ensuite, de choisir leur centre VACAF près du lieu où ils veulent partir, et de faire la réservation. Il y aura une partie du séjour à payer sur place, une fois que la participation de la caisse aura été déduite.

Le CNAS propose le prêt vacances à un taux très bas aux agents territoriaux

Certains fonctionnaires bénéficient aussi de facilités pour améliorer leur quotidien en dehors du travail, et prendre du bon temps en famille.

Le CNAS (Comité National d’Action Sociale), qui gère l’action sociale pour les agents territoriaux offre la possibilité de faire un prêt vacances, avec un taux d’intérêt très proche de 1 % et sans frais de dossier (bien plus intéressant qu’un prêt à la consommation, donc).

Par contre, il s’agit d’un petit emprunt, puisqu’il est de 600 €. Cette somme peut toutefois être nécessaire pour compléter votre budget à l’heure de boucler les valises.

Les conditions d’octroi

Il est aussi octroyé sous conditions de ressources, et il ne faut pas que le foyer fiscal paye plus de 3 000 € d’impôts. Les 600 € sont remboursables en 10 mensualités, avec un différé de remboursement allant jusqu’à 3 mois si désiré.

La demande doit être envoyée par l’agent à son antenne régionale, avec le dossier complet (notamment l’avis d’imposition). Toute pièce manquante retardera d’autant plus l’accord.

Enfin, une personne surendettée, ou fichée BDF (FICP, FCC) ne peut pas se voir accorder cette aide.

Le plan épargne chèque vacances

Qu’est-ce donc ? C’est encore une action sociale du CNAS pour les agents territoriaux. Tout le monde y a droit, mais le montant est bonifié en fonction des revenus, ou plutôt de la tranche d’imposition (c’est plus équitable).

Ce chéquier va vous permettre d’obtenir des réductions ou de payer certaines prestations sur place : sorties, restaurants, hôtels… L’idée est donc d’épargner toute l’année en prévision des vacances.

Les démarches à faire

Pour les moins imposés, la bonification sera de 45 %, soit 90 € pour 200 € épargnés.

Pour en faire la demande, rien de plus simple. Il vous suffit de vous rendre sur votre espace Internet ou de télécharger le formulaire. Là encore, c’est mieux d’envoyer un dossier complet pour ne pas perdre de temps.

Les chèques vacances seront envoyés au domicile du demandeur par recommandé.

Peut-on payer sur Internet en plusieurs fois ?

Un voyage, c’est un sacré budget. L’idéal, c’est donc que tout ne soit pas débité d’un coup et que vous puissiez régler en plusieurs mensualités, afin de lisser le coût du voyage.

Vous n’aurez ainsi pas besoin de manger des pâtes pendant plusieurs mois, une fois rentrés à la maison.

Certains sites ont bien compris que le budget vacances des français était assez serré et que pour les attirer, il fallait leur offrir des facilités de paiement. Si on pouvait éviter aux jeunes mariés de prendre un crédit pour un voyage de noces…

Opodo

On ne la présente plus. Cette centrale de réservation en ligne pour les vols, les hôtels, les voyages organisés et les locations de voiture permet de payer votre séjour en plusieurs fois sans frais.

Bon, il ne s’agit pas d’un crédit, donc il ne sera pas possible de régler en 60 mensualités. On parle ici de couper la poire en 2 ou en 3. La condition étant que le solde du voyage devra être réglé un mois avant le départ (35 jours exactement).

L’intérêt

Il est donc possible de réserver longtemps à l’avance en profitant des meilleurs prix, sans forcément attendre d’avoir la totalité de la somme sur son compte.

Les prélèvements sont mensuels et cette solution est proposée sur la page de confirmation de la réservation, à partir du moment où la date de départ le permet.

Billetsdiscount

D’autres sites le permettent également. Billetsdiscount est une agence en ligne, spécialisée dans le paiement des billets d’avion en plusieurs fois.

Il est vrai que les billets d’avion représentent une part importante du budget vacances, quand on a décidé notamment de s’envoler vers d’autres pays et destinations lointaines.

L’intérêt

L’étalement dans le temps des paiements va permettre aux clients de partir à La Réunion, en Guadeloupe ou ailleurs sans s’arracher les cheveux pour savoir comment régler.

Bonne nouvelle : l’agence accepte également les chèques vacances (à envoyer par courrier).

Combien de français partent en vacances chaque année ?

Il y a les chanceux, et les autres. Car les chiffres des départs en vacances baissent, même si 1 français sur 2 arrive à économiser assez pour se payer quelques semaines de bon temps loin des tracas du quotidien.

Il n’y a pas si longtemps que cela, quand le pays n’était pas encore en crise, presque deux tiers des Français arrivaient à changer d’air pendant leurs congés.

Les Français voyagent plus que d’autres nationalités

Difficile de partir quand on ne gagne que le SMIC, sans parler du RSA, même avec toutes les aides du monde ! Mais autres temps autres moeurs, il faut faire avec la conjoncture.

Bon, si cela peut rassurer ceux qui vont devoir rester chez eux faute d’argent, il y a encore plus mal lotis en Europe, les espagnols n’étant que 40 % à prendre la poudre d’escampette.

Où partir pour faire des économies ?

On peut choisir la France, mais pas sûr que la Côte d’Azur soit moins chère qu’un séjour en Grèce ou en Espagne, loin de là.

On part donc, mais moins loin, en privilégiant la famille ou les amis qui habitent à la mer, ou bien en allant passer quelques semaines chez nos voisins européens, Italie en tête.

partir en vacances

Quant à la montagne et à la campagne, ce sont des destinations qui remontent en flèche, le bon air pur étant réputé être gratuit. C’est encore le cas, mais pour combien de temps ?

Préférez le plan repos que le plan activités

En vacances, si on veut dépenser moins, la meilleure chose à faire est donc de se reposer, et de mettre le frein à mains sur les activités de loisirs. Après tout, les enfants s’adapteront, ils le font toujours.

Réservez longtemps à l’avance  

Pour payer moins cher votre billet d’avion, de train ou votre réservation d’hôtel, il faut vous y prendre longtemps à l’avance, pour profiter des promotions mises en place par les voyagistes et les compagnies aériennes en échange de cette avance de trésorerie.

Des bons plans existent sur le web. Ainsi, il est possible de passer par un site de cashback comme Poulpeo pour avoir une remise supplémentaire avec les affiliés partenaires. La chasse aux bons de réductions est ouverte !

Le budget moyen des vacances d’été des Français

On rogne et on râle. Voilà ce qui définit un Français de nos jours. Nous n’avons pas tous plus de 1 000 € à mettre dans ce plaisir là. Et quand on les a, et bien on se sert la ceinture. Car pour ceux qui partent, ce qui pêche, c’est le budget.

On dit qu’en moyenne, deux semaines de vacances en famille coûtent 2 000 €. En effet, arriver à partir, c’est bien. Encore faut-il avoir les moyens d’en profiter.

Faîtes des concessions 

Moins de restos et de loisirs, c’est quand même la tendance. Les congés d’été n’ont qu’à bien se tenir, les poches de nos concitoyens sont vides. Certes, il y a encore quelques parisiens qui ont les moyens.

Partir moins longtemps est une bonne solution quand on tire le diable par la queue. 2 semaines au lieu de 3, c’est 30 % d’économiser. Qu’il est loin le temps où tout le monde pouvait prendre 1 mois au bord de la mer pour faire une vraie coupure… 

Seuls les Anglais s’en sortent bien, et ils arrivent à destination les poches pleines. Les chanceux !

C’est la crise, soyez malin !

Pas de sous ? Et bien il faut trouver des bons plans gratuits pour pouvoir, vous aussi, réussir à prendre des congés.

Le logement d’abord

Faites le tour de vos amis pour savoir s’il n’y en a pas un qui a une résidence secondaire quelque part au soleil et qui serait ravi de vous accueillir vous et votre petite famille.

Sinon, choisissez le camping plutôt qu’une location saisonnière. En plus, il y aura une meilleure ambiance et les enfants adorent.

Le transport ensuite

Cela vaut peut-être le coup de faire réviser votre voiture plutôt que de prendre le train, qui coûte très cher pendant les vacances scolaires.

Si vous ne pouvez pas faire autrement que de prendre l’avion, il y a des compagnies low-cost, à condition de vous y prendre assez tôt pour des destinations très demandées comme la Corse.

Tout le monde ne se trouve pas sur un pied d’égalité

Vacances et inégalités font bon ménage, hélas. Une grosse pensée pour la moitié des français qui vont rester dans leur grisaille, faute de moyens suffisants pour s’en échapper quelques semaines.

Car toutes les catégories socio-professionnelles ne sont pas logées à la même enseigne. Les plus touchées restent bien sur les demandeurs d’emploi et les ouvriers. Les habitants des petites villes, les non-qualifiés et les personnes âgées aussi.

vacances économiques

La raison principale de cette mise à l’écart est l’argent

Quand on a une grande famille, on compte chaque euro et quand on n’a pas d’amis pour nous héberger,  louer une maison au bord de la mer pour y loger tout ce petit monde est hors budget.

Bon, c’est vrai, il y a aussi des gens qui n’aiment pas bouger de chez eux. Découvrir le monde s’apprend dès le plus jeune âge, encore faut-il en avoir les moyens.

Ne pas partir en vacances, quelles conséquences ?

Rien de bon. Quand on ne peut pas voir autre chose, se changer les idées et découvrir d’autres cultures, on se referme sur soi-même, on devient aigri.

C’est la raison pour laquelle il faut tout faire pour que les jeunes et les personnes défavorisées sortent de leurs cités et de leurs campagnes, afin de leur montrer que la vie peut être autrement, ailleurs.

Voyage, voyage. Il y avait une chanteuse avec une crête sur la tête qui le disait très bien. Nous sommes nombreux à y penser toute l’année, quand on trime au boulot, qu’il pleut ou qu’il fait gris. Si vous pensez ne pas pouvoir partir cette année, accrochez-vous, il y a sans doute des solutions à mettre en place pour tenter d’en profiter un minimum.