Louer sa Maison ou Son Appartement Pour Les Vacances

Comment trouver un complément de salaire ? En devenant loueur immobilier. Louer sa maison pour les vacances pendant son absence est devenu quelque chose de courant, surtout depuis l’arrivée d’Airbnb et d’autres sites du même genre. Louer son appartement sur internet, ou sa propre maison, c’est avant tout l’occasion de se faire un peu d’argent pour partir en voyage, pour financer ces propres congés en famille par exemple.

On peut le faire avec sa résidence principale ou secondaire, voire les 2 quand on a de la chance

C’est un bon complément de revenu sans avoir besoin de travailler ni d’investir. Reste qu’il y a quelques démarches à connaître pour trouver les clients et s’accommoder de la fiscalité.

L’intérêt de louer sa maison l’été

Juillet et Aout sont des mois qui coûtent beaucoup d’argent, surtout si on veut partir et bien en profiter. Pour financer une partie du séjour, on peut utiliser les bons vacances CAF, si on y droit, ou louer de façon éphémère son bien immobilier si on est propriétaire. Il faut dire qu’à première vue, l’opération est simple comme un coup de fil.

Car c’est le propriétaire qui fixe les règles : il choisi les périodes de location pendant qu’il n’occupe pas son bien et il demande le prix qu’il souhaite. Certains locataires peuvent aussi profiter du système, à condition d’avoir l’autorisation écrite du propriétaire. C’est quand même rare d’en trouver un qui accepte, pour des questions d’assurance notamment.

La location n’est pas un long fleuve tranquille

Mais si l’opération semble banale et simpliste, tout le monde ne peut pas s’improviser loueur, surtout quand il s’agit de sa résidence principale. Ainsi, il faut d’abord avoir un logement situé dans une zone qui peut intéresser les touristes français et étrangers. A Paris et dans les grandes villes, pas de problème. Même chose pour les stations de bord de mer et de ski.

Mais encore faut-il être capable de laisser son chez soi à un inconnu, surtout avec toutes ses affaires personnelles à l’intérieur. En effet, si on passe ses propres vacances à se demander si rien n’est dégradé chez soi, ce n’est pas la peine de prendre le risque. Après tout, on ne sait jamais sur qui on tombe.

En pratique

Ensuite, il faut un important qui soit confortable, les particuliers attendent tous un certain standing, au moins un minimum.

Il faut donc qu’ils aient de l’eau chaude, qu’ils ne se prennent pas un coup de jus à chaque fois qu’ils allument la lumière, que les fuites soient colmatées, que la literie soit correcte, que les meubles ne soient pas ceux de votre arrière grand-mère, que la porte d’entrée ferme à clé, qu’il y ait de l’electro-ménager et que le logement soit propre.

Comment trouver un locataire ?

Quand on ne connaît personne susceptible de louer la maison, le monde moderne offre quand même de multiples solutions. La plus connue, celle de nos parents, est l’agence immobilière spécialisée.

Toutefois, celles-ci ont des frais de fonctionnement importants, qui se répercutent sur la commission qu’elles demandent aux propriétaires pour assurer la gestion locative pendant une certaine période : 20% étant la moyenne. Ces frais seront en hausse s’il faut que l’agence s’occupe également de l’accueil, du départ, de la remise des clés et du ménage.

L’autre solution

C’est de passer par un site Internet qui va vous mâcher le travail, et il y en a de plus en plus. Les gens qui cherchent une location passent d’ailleurs par ce genre d’annonce la plupart du temps, surtout les étrangers. Mais là, il faudra s’occuper de l’accueil, c’est primordial surtout pour expliquer comment tout fonctionne dans le logement. Ne pas oublier d’inscrire le code wi-fi en gros plan sinon les ados vont vous harceler.

Il y a deux types de sites : ceux qui se rémunèrent à la location (abritel, airBnB), avec une facturation aux clients, ou ceux qui font payer l’insertion d’une annonce (le bon coin pour une annonce mise en avant).

La presse écrite

On se demande si les annonces insérées dans un journal fonctionnent encore, il faut dire que le support papier a tendance à disparaitre. Pourtant, certains ne jurent encore que par les petites annonces. C’est une affaire de sentiment personnel. Attention toutefois, on règle au mot ou à la ligne, et si c’est un quotidien à gros tirage, la facture grimpe vite.

Est-ce que c’est rentable ?

Oui, si on fait entrer plus d’argent qu’on en sort. Pour éviter les faux bonds au dernier moment, jamais agréables surtout s’il y avait une liste d’attente, il est permis de demander une caution d’1/4 de la somme totale, et cela à la réservation. Libre à vous de demander le paiement du solde 1 mois avant la date.

Les déclarations fiscales

Là, c’est le revers de la médaille. Louer son appartement contre de l’argent oblige à déclarer les revenus de ce logement au fisc, dans la partie BIC des micro entreprises. Il y a une case à cocher sur sa déclaration d’impôts, qui s’intitule « location saisonnière ».

Cela est obligatoire à partir du moment où on dépasse 760 euros de gains. En dessous, il est possible de s’en dispenser. Le régime micro bic permet d’obtenir un abattement de 50% quand les montants ne dépassent pas 32000 euros.

Bon à savoir : si le classement est fait dans un meublé de tourisme, il n’y aura pas de taxe foncière à payer. Le dossier se demande en préfecture ou en mairie. Ceux qui le veulent peuvent aussi passer au régime réel et pourront ainsi déduire tous leurs frais, mais en échange, pas d’abattement.

Est-ce légal ?

Oui, à partir du moment où toutes les règles encadrant cette pratique ont été respectées, comme celle relative à la déclaration préalable de location d’un meublé de tourisme. De plus, chaque pays, même chaque ville à se propres usages en la matière.

Ainsi, Paris prélève une taxe d’habitation (prélevée et versée directement par AirBnB à la ville pour qu’il n’y ait pas trop de concurrence déloyale avec les hôtels). Attention également aux équipements obligatoires, comme le détecteur de fumées.

En profiter tant qu’il est temps

Reste que ce qui est valable aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain. Car les hôtels ne vont sûrement pas se laisser faire comme cela, et les contrôles sont de plus en plus nombreux. Car il y a toujours plus d’annonces de ce type, et les hôtels voient s’éloigner leur gagne pain la larme à l’oeil. Il y a même eu un américain condamné pour concurrence déloyale…

De là à ce que cela arrive en France, tout est possible. N’oubliez donc pas de demande rune autorisation à la mairie pour éviter les mauvaise surprises si vous comptez louer un peu plus que pendant vos propres vacances d’été. Il y a fort à parier que les règles changent bientôt, l’état voyant un manque à gagner certain pour les caisses du pays dans cette pratique.

Les modalités de location de particulier à particulier

Même si le locataire change toutes les semaines, il faut faire l’effort de lui faire un contrat pour la période qui en reprend les éléments : date, prix, caution, annulation…, ainsi qu’un inventaire de ce qu’il y a dans l’appartement. Il y a des modèles facilement accessibles sur le net. Il n’y a qu’à les recopier ou les imprimer.

Ne pas oublier de bien assurer le logement, en prévenant l’assurance de l’utilisation qui en est faite. N’oublier pas d’indiquer les horaires d’entrée et de sortie, surtout s’il y a un turn over important.

Faire des efforts

Mais avant de le recevoir dans votre home sweet home, il faut le rendre habitable pour une tierce personne. Cela veut d’abord dire de lui faire de la place dans les placards pour qu’elle puisse ranger ce qu’elle a dans sa valise et sur la tablette de la salle de bains pour qu’elle puisse y étaler ses produits de beauté.

Vous en profiterez pour remiser vos affaires fragiles, celles auxquelles vous tenez particulièrement où qui pourraient facilement s’abimer. Il faut aussi veiller à ce que le matériel fonctionne : machine à laver, télévision, four, aspirateur… Si le locataire à opter pour l’option draps et serviettes (qu’il est possible de facturer en plus) il faut que ceux-ci soient propres.

L’accueil devra donc être parfait si on veut récolter de bons commentaires qui décideront les vacanciers à venir. Si on ne peut pas l’assurer soi-même, il faut avoir quelqu’un de confiance sur place. De toute façon, il faudra que le locataire puisse vous joindre à n’importe quel moment, d’où l’intérêt de lui laisser votre 06 si besoin.

Rédiger une annonce

C’est plus facile qu’il n’y parait, surtout si on est aidé par le site ou par l’agence. Souvent, il suffit de rentrer les renseignements demandés et le logiciel fait le reste. Pratique également : les traductions. Ne négligez pas les touristes étrangers, ils sont nombreux et un peu plus fortunés que leurs cousins français.

Il est important de ne pas mentir sur son annonce, car cela pourrait entraîner une cause de nullité, voire une dispute une fois le locataire mis devant le fait accompli. Il faut donc être précis sur la surface et les équipements. Les photos doivent être récentes. Les vacanciers aiment bien qu’on leur indique aussi les transports en communs les plus proches, l’endroit où ils peuvent se garer, les commerces de bouche, les restaurants, la distance de la plage s’il y en a une, etc.

Louer sur AirBnB ? Les règles à connaitre

C’est actuellement le grand vainqueur de la location entre particuliers. Mais pour pouvoir louer son appartement via le site, il faut en respecter les règles, afin que tout se passe le mieux du monde. Il faut donc faire les choses bien, mais cela ne surprendra personne. Car ce site est une véritable opportunité de gagner un peu d’argent avec son appartement, voire beaucoup s’il a vu sur la tour Eiffel.

Car c’est un catalogue extraordinaire de tout ce qui se fait dans le monde en matière de logement : tous les pays et presque toutes les villes sont concernées. Mais le propriétaire reste le seul décideur. Il peut très bien refuser une personne s’il a des doutes. Attention : si cela n’est pas justifié, AirBnB vous fera surement rétrograder dans sa liste.

louer sur rbnb

Le mieux est aussi de rester franc avec tout le monde quant au logement proposé et éviter que son nez s’allonge à chaque question un peu « dérangeante ». Si vous habiter au huitième sans ascenseur, précisez-le ! Même chose si le lieu est très bruyant. Précisez qu’il sera parfait pour des étudiants aimant sortir.

Les raisons d’un succès

Pourquoi est-il devenu le site de location PAP numéro 1 dans le monde ? Par la richesse des annonces, la qualité des logements, mais aussi par la possibilité qu’il offre d’avoir des recours en cas de problème. Il y a ainsi une garantie pour les propriétaires à qui arrive la mésaventure d’un logement dégradé, et ce jusqu’à sept cent mille euros.

Le paiement est aussi très rapide, dès que le locataire est entré dans les lieux (plus exactement le jour d’après). Pour ce dernier, c’est aussi une sécurité de ne pas se faire avoir.

Louer son appartement sur airbnb quand on est locataire

Beaucoup aimeraient le faire. Mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Car sans autorisation, les risques sont grands. Comme le dit l’adage : pas de bras, pas de chocolats. On parle même d’une loi à venir punissant les contrevenants d’une lourde amende.

Pour celui qui n’aurait pas reçu le précieux sésame de son propriétaire, sachez qu’il y a d’autres moyens d’arrondir les fins de mois que de louer en bien qui ne nous appartient pas. Le pire, c’est si le propriétaire qui n’a pas donné son accord s’aperçoit que son appartement est en location sur AirBnB. Ca risque de chauffer pour les oreilles du locataire. Reste que pour certains, c’est la seule solution pour arriver à payer leur loyer.

A l’opposé, si la sous-location est autorisée dans le bail, pas de problème. Mais cette clause risque de venir augmenter le loyer, on a rien sans rien.

Les meilleures sites pour passer une annonce sur internet

Parce qu’il n’y a pas que le leader toutes catégories dans la vie, voici une petite idée de la concurrence pour pouvoir louer son appart et gagner de l’argent. Car finalement, AirBnB n’a rien inventé. La formule existait déjà gratuitement avec Couchsurfing où les particuliers offraient leur canapé aux voyageurs de passage, en échange de la même chose.

Toutefois, pour augmenter ses chances de louer, c’est le numéro 1, même si les frais peuvent paraitre important. Dans le même genre de site, il y a aussi BedyCasa qui lui prend 15% sur les locations. Autres options : Wimdu, HouseTrip.

passer une annonce pour louer son appartement

Mais il y a aussi beaucoup d’annonces sur le bon coin. Le problème va être de mettre la sienne en avant parmi la multitude. C’est possible en payant, mais cela va rester éphémère. Reste aussi la question du paiement qui rend l’opération risquée. Son pendant aux USA est le fameux Craiglist. Gratuit, le site suppose quand même de comprendre l’anglais.

Pour résumer, avant de se décider à louer de façon temporaire son appartement ou sa maison de bord de mer, il faut y réfléchir à deux fois, et ne pas oublier de prendre en compte la législation ainsi que les impôts dans son calcul. Parfois, le jeu n’en vaut pas la chandelle. A chacun donc de savoir où il met les pieds avant de s’engager, même pour une courte durée.

Louer sa Maison ou Son Appartement Pour Les Vacances
Note