PTZ et APL accession : une année de sursis pour les primo-accédants ?

Prions pour que ces aides perdurent !

Le premier achat immobilier est une étape importante. Le prêt à taux zéro et les APL Accession ont permis à de nombreux ménages de sauter le pas, et de convaincre leur banquier quand leur apport personnel était trop juste. Beaucoup se demandent si ces aides vont continuer pour les primo-accédants. C’est le moment de faire le point.

1. Les APL Accession

Un dispositif favorisant l’accès à la propriété des ménages à petits revenus

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) verse directement l’Aide Personnalisée au Logement (APL) à la banque qui a fait le prêt. L’aide vient ainsi en déduction des remboursements mensuels du ménage allocataire.

L’endettement est donc moindre, ce qui permet au ménage d’accéder plus facilement à la propriété. Même si ce dispositif va peut-être disparaître, à ce jour il existe encore et 30 000 familles en sont actuellement bénéficiaires.

Elle sont finalement maintenues pour 1 an !

Toutes les réformes ne sont pas toujours bonnes, et le gouvernement a donné un peu plus de temps aux ménages modestes pour leur permettre d’acheter leur résidence principale.

C’est vrai que ce dispositif coûte cher à l’État mais il permet à ceux qui se sont endettés pour acheter et qui ont le malheur d’avoir vu leurs revenus dégringoler depuis, de sortir la tête de l’eau.

Mode de fonctionnement

Les APL Accession sont réservées à ceux qui ont obtenu le Prêt Accession Sociale (PAS). C’est un prêt immobilier réglementé par l’Etat.

Il donne la possibilité à l’emprunteur de percevoir l’Aide Personnalisée au Logement (APL) délivrée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF).

Qui peut en bénéficier ? 

Le dispositif est soumis à conditions de revenus. Peu importe si vous êtes un jeune couple qui s’installe. Ce sont vos revnus qui importent le plus pour en bénéficier.

D’ailleurs, si vous voulez acheter à 2 sans être mariés, je vous conseille de lire cet article.

2. Le Prêt à Taux Zéro

Le PTZ est reconduit pour cette année, mais jusqu’à quand ?

Là encore, on pousse un ouf de soulagement, puisqu’un nouveau prêt à taux zéro est venu relayé l’ancien, encore plus avantageux.

L’intérêt du dispositif 

Le prêt à taux 0 % vous donne la capacité d’emprunter une certaine somme sans avoir à régler d’intérêts, ce qui vient donc renforcer votre capacité d’achat. Si vous pouvez en bénéficier, ne vous privez pas car vous êtes forcément gagnant.

En effet, même lorsqu’ils ne dépassent pas 1,5 %, les intérêts générés pas vos emprunts représentent une somme importante, en particulier si vous vous êtes engagés sur des crédits sur 10, 15, 20 ans ou plus. .

Autrement dit : les prêts à taux zéro sont une chance qu’il faut savoir saisir !

Les conditions

Le revenu

Ce dispositif est en revanche soumis à des conditions de ressources et la valeur du bien doit être inférieure à un certain plafond.

C’est en fonction des éléments précédemment cités, ainsi que de la composition du foyer familial et de ses revenus que le montant octroyé pourra être déterminé.

Il faut acheter dans du neuf

Pour bénéficier du PTZ, vous devez également avoir pour projet d’acquérir un bien immobilier neuf qui entre dans une catégorie de dépenses énergétiques basse (même s’il se dit que l’ancien est concerné aussi s’il a la performance énergétique adéquate).

Il faut être primo accédant

Sauf conditions particulières, il doit s’agir d’un premier achat d’appartement ou de maison. Le bien concerné doit devenir votre résidence principale.

Les nouveautés

Les plafonds ont été modifiés, qu’il s’agisse des ressources des demandeurs, du montant du PTZ ou des durées de remboursement.

Mais globalement, il devrait y avoir plus de bénéficiaires concernés, à condition cependant qu’ils achètent dans des zones bien spécifiques. Le montant du prêt variera selon l’emplacement géographique du bien.

Attention : toutes les banques ne proposent pas de PTZ. Seules celles qui ont passé un accord avec l’État le font.

Faut-il mieux acheter ou louer ?

Je vais vous donner mon avis. Croyez-moi, il vaut mieux acheter. Voici pourquoi.

1. Votre argent vient faire grossir votre patrimoine

La location équivaut à un investissement à fonds perdu. L’argent dépensé serait mieux employé à rembourser un crédit car de cette manière votre argent travaille pour vous, et non pour quelqu’un d’autre.

2. Un crédit à rembourser peut vous coûter moins cher qu’un loyer

D’autant que le montant des loyers dans les grandes villes et en région parisienne est devenu exorbitant. Il vaut donc parfois mieux dans ces conditions utiliser votre argent pour rembourser un prêt.

3. Les crédits n’ont jamais été aussi bas

Et comme les crédits baissent, et que les taux d’intérêts atteignent des seuils historiquement bas (inférieurs à 1,5 %), c’est l’occasion rêvée pour les aspirants “primo-accédants”.

PTZ et APL accession continuent cette année. C’est bien. En revanche, ils ne représentent qu’une partie de votre financement. Acheter sans apport est encore un peu compliqué. Si vous avez un PEL ou un CEL, c’est le moment de les casser. Il vous faudra sans doute aussi trouver le reste auprès de votre banque.

PTZ et APL accession : une année de sursis pour les primo-accédants ?
5 (100%) 1 vote