Comment Trouver Des Investisseurs Immobiliers Pour un Projet?

En matière d’investissements aussi il y a des modes. Aujourd’hui c’est le crowdfunding, et tout le monde se met au financement participatif. Il peut s’agir de trouver des partenaires financiers, ou plus spécifiquement des personnes qui recherchent des investisseurs privés pour un projet immobilier. Les prêteurs privés ne sont donc pas à court de solutions, même s’il y a des risques à se lancer dans l’immobilier participatif.



Trouver des fonds pour un projet dans l’immobilier 

Les sites Internet pour trouver des investisseurs potentiels fleurissent sur la toile, poussés par l’émergence du crowdfunding. Car après tout, pourquoi ne pas appliquer ce système qui marche, à la pierre ? Quand on est à la recherche de capitaux pour financer des achats immobiliers, il n’y a pas trop d’autres alternatives à l’emprunt bancaire : celle-ci en est une !

Comment se passe le financement entre particuliers ?

Les investisseurs qui cherchent des projets d’investissements immobilier rentables se mettent en relation avec ceux qui ont besoin de fonds pour leur projet d’acquisition via des plateformes de crowdfunding dédiées à cet effet.

La pierre est donc ici au coeur du projet, sans distinction : il peut s’agir d’un immeuble ancien, d’une maison neuve, d’un ensemble de bureaux, d’un commerce, d’un viager…

POUR ALLER PLUS LOIN : tout savoir sur le prêt d’argent entre particuliers.

Ce sont surtout ceux qui ont besoin de beaucoup de cash qui font appel aux particuliers, comme les promoteurs, dont les projets coûtent des millions et qui sont souvent à court de liquidités pour les mener à leur terme.

Faire appel au financement participatif

C’est donc une autre façon de trouver de l’argent quand les banques ne veulent plus prêter, mais pas seulement. Car nous sommes ici dans un circuit court, permettant de toucher les fonds rapidement.

Le revers de la médaille fait lui le bonheur du particulier prêteur, puisque le taux d’intérêt de ce genre de transaction est très élevé.

Mise en garde toutefois : ce n’est pas parce qu’on vous promet la lune qu’on vous la remettra. Méfiance donc quand l’affaire paraît trop belle pour être vraie.

CET ARTICLE PEUT VOUS INTÉRESSER : mieux vaut-il payer cash ou emprunter ?

Par qui passer ?

Les deux gros poids lourds du secteur sont Anaxago et Wisseed.

Anaxago

Le premier a fait sa réputation avec les startups, et s’est lancé depuis 2 ans dans l’immobilier. Le ticket d’entrée reste assez élevé sur les projets réalisés. Son intervention se paye sur l’argent collecté et sur les plus-values.

WISEED

C’est le leader français du financement participatif. Il suffit de s’inscrire, de participer et d’investir à partir de 100 €. Certains projets ont connu la réussite, avec 10 % de gains pour les investisseurs.

Quels sont ces domaines d’investissement ?

  • Les startups : sous la forme d’actions. Pour un investisseur, c’est la possibilité de bénéficier de déductions fiscales.
  • L’immobilier : sous la forme de crowdfunding immobilier, en achetant des obligations. Le rendement, élevé, peut atteindre 12 %.
  • Les innovations sociales : sous la forme de titres participatifs. Si vous êtes une coopérative, vous pouvez donc récolter de l’argent par ce biais.
  • Les énergies renouvelables : obligations qui rapportent des intérêts.
  • Les entreprises d’agroforesterie.

HOMUNITY

C’est un site de crowdfunding immobilier, où des promoteurs proposent à des particuliers de financer leurs programmes.

Pour un investisseur cela rapporte plus que les placements classiques, le remboursement du capital se faisant une fois le projet achevé.

Comment lever des fonds avec Homunity ?

Voici dans l’ordre comment les choses vont se passer :

  • Envoyez votre demande de financement. 
  • Votre dossier va être analysé sous une semaine. 
  • S’il est éligible, votre dossier devant un comité de sélection pour une acceptation définitive (ou un rejet). 
  • Signature du contrat : c’est là que les conditions du montage sont établies.
  • La campagne de levée de fonds commence : la souscription est ouverte pendant 1 mois.
  • La campagne est clôturée, vous recevez les fonds.
  • Vous devez faire un reporting chaque mois pour ceux qui ont investi dans votre projet.
  • Une fois le projet achevé, vous remboursez le capital ainsi que les intérêts.

KOREGRAF

C’est une plateforme de financement participatif qui ne fait que de l’immobilier. Le but est de mettre en relation les épargnants et ceux qui ont un projet immobilier avec besoin de fonds pour le réaliser.

Quels sont les critères de sélection ?

Vous allez d’abord être jaugé en tant que promoteur. Seront ainsi jugés :

  • Votre expérience.
  • Votre capacité à aller au bout du projet.
  • Votre capacité à vendre les appartements une fois ceux-ci construits.
  • Votre assise financière.

Puis, ce sera au tour de votre projet d’être validé (ou non)

Les critères :

  • Le lieu : quelle ville ?
  • Le quartier : potentiel ou non ?
  • Le programme : quelle taille ?
  • Le permis de construire : où en êtes-vous dans l’avancement administratif ?
  • Le prix de vente : est-il réaliste ou non ?

Si vous êtes un professionnel de l’immobilier avec un projet, vous pouvez contacter Koregraf au 0972 390 110.

LYMO

Encore un site qui permet de lever des fonds pour un projet. Si les souscripteurs sont au rendez-vous, cela va vous permettre de trouver rapidement la somme.

Sa valeur ajoutée ? Les services associés. Rémunération uniquement sur les plus-values, et non sur l’argent récolté.

Les avantages

  • Le financement : classique pour une plateforme de crowdfunding immobilière.
  • Lymo vous aide à trouver un financement par la banque.
  • Lymo peut aussi s’occuper des formalités.
  • Mise en place d’une garantie financière d’achèvement.
  • Comparatif des meilleurs contrats d’assurance et aide à choisir celui qu’il vous faut.

AXANAGO

Un financement pouvant aller jusqu’à 2,5 millions d’euros pour réaliser des opérations immobilières ambitieuses.

Une aide pour :

  • Pour vous développe plus vite et plus fort. 
  • Pour une rentabilité améliorée. 
  • Pour que vos fonds propres soient immobilisés moins longtemps. 
  • Pour trouver d’autres sources de financement. 
  • Pour trouver des fonds sans attendre. 
  • Pour être visible auprès des investisseurs. 
  • Pour obtenir un nouveau financement pour des projets déjà bien avancés. 

Attention aux arnaques

Le problème, c’est qu’il y a de plus en plus de personnes qui s’intéressent à ce secteur, resté jusque-là très confidentiel. Et comme toujours quand quelque chose fonctionne, il y en a qui en profitent pour basculer du côté obscur de la force.

Que l’on soit d’un côté ou de l’autre de la transaction, mieux vaut donc prendre son temps. Commencez par choisir le site qui vous convient dans son fonctionnement.

Surveillez la durée

Plus que le ticket d’entrée, à peu près du même montant partout, c’est la durée pendant laquelle votre argent va être bloqué avant de vous rapporter qu’il faut prendre en compte (certains placements peuvent être très longs).

En effet, quand il s’agit de crowdfunding immobilier, il y a 1 000 montages possibles : il y en a donc pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Ne vous lancez pas dans n’importe quoi

Ensuite, ne prenez pas ce qu’on vous dit pour argent comptant.

Ce n’est pas parce qu’un immeuble est terminé que tout les appartements sont vendus (bulle immobilière par exemple), et que le promoteur va pouvoir remboursé tout ce qu’il a emprunté.

Rien n’est garanti, malgré la sélection draconienne des plateformes les plus sérieuses. Choisissez donc les programmes de construction ayant le plus de chances de réussir, comme ceux situés au centre-ville des grandes agglomérations.

Les principaux montages financiers 

On retrouve presque toujours les mêmes montages. Le plus courant est celui de la holding qui a des parts dans la société de construction (qui sera aussi chargée de la vente, et qui sera clôturée quand tout sera vendu).

L’investissement des particuliers se fait donc via la holding, ce qui limite leurs pertes éventuelles au montant de leurs apports.

Une variante consiste à faire émettre des obligations par la holding ou par une SAS

L’argent des particuliers sera alors assimilé à un prêt. C’est dans ce montage que l’on retrouve les intérêts les plus élevés.

Au niveau du risque, le plus important reste celui d’un montage autour d’une SCI (Société civile immobilière), puisque vous serez solidaire des dettes.

En définitive, un investisseur bien informé en vaut deux. Réfléchissez sérieusement avant de vous engager dans de telles opérations.

Vous avez besoin d’un emprunt bancaire ? À lire aussi : les banques qui prêtent plus facilement que les autres.