Prêt Épargne Logement: le PEL est bien plus qu’un simple produit d’épargne

À quoi sert un PEL ? À mettre de l’argent de côté, certes, mais encore ? Le prêt épargne logement va permettre à tous d’économiser pour pouvoir au bout de quelques années acheter sa résidence principale, en profitant de la prime d’État, du prêt bonifié, et de ses économies accumulées. Voici ses avantages et ses inconvénients.

Les côtés positifs

1. Le taux

La liste est assez longue, à commencer par le taux du PEL (Plan épargne logement) qui est le meilleur de tous les livrets d’épargne réglementés : 1 % brut. À cela, il faudra ajouter  la prime d’État en cas d’achat immobilier.

Ce taux ne bougera pas tant que vous posséderez votre PEL. Chaque année, il sera appliqué à ce que vous avez sur ce compte. Il n’est donc pas nécessaire de vouloir devenir propriétaire à moyen terme pour en posséder un.

2. La possibilité d’ouvrir 2 PEL par foyer fiscal

Si vous êtes en couple, les deux membres peuvent en ouvrir un, ce qui multiplie les avantages par deux. Même les mineurs peuvent en souscrire un.

3. Une fiscalité avantageuse

Pendant 12 ans, les intérêts du PEL ne sont pas imposables, sachant que chaque année ils s’ajoutent au capital et génèrent eux-mêmes des intérêts supplémentaires. En revanche, vos gains sont soumis aux prélèvements sociaux.

Les points qui peuvent poser problème

1. La somme à verser à l’ouverture

L’ouverture d’un PEL coûte plus cher que l’ouverture d’un Livret A : comptez 225 € minimum (mais il n’y a pas de frais de dossier) contre 20 € pour le Livret A.

Le mieux est de fonctionner par virements, même si vous avez aussi la possibilité de déposer de l’argent directement au guichet.

2. La somme à verser chaque année

Pendant les premières années, vous devrez également alimenter votre PEL, c’est-à-dire y verser mensuellement de l’argent pour un montant de 45 € minimum.

3. Le plafond

Certes, cela ne permettra pas de financer tout l’achat, mais de commencer à boucler votre dossier de financement pour pouvoir aller voir votre banque dans de bonnes conditions. De là à dire qu’il est le meilleur produit d’épargne bancaire…

Le plafond du PEL est de 61 200 €, auxquels s’ajoutent les intérêts.

4. La durée de conservation d’un PEL

Le PEL est un placement à long terme : il doit être conservé entre 4 et 10 ans. Il peut d’ailleurs être prorogé jusqu’à 15 ans mais dans ce cas, il ne vous sera plus possible de l’alimenter.

Passée cette durée, il deviendra un livret classique. Si vous retirez une partie de votre épargne, le PEL sera automatiquement fermé.

Un prêt bonifié

Faire un prêt immobilier avec votre PEL vous permet de bénéficier d’un prêt bonifié. Vous ne pourrez emprunter par ce biais pas plus de 92 000 €.

Attention : cela ne veut pas dire que vous pourrez faire un achat immobilier sans apport.

Quand demander votre prêt ? Après 3 ans de possession du compte. Ce sont les intérêts cumulés jusque-là qui vont déterminer son montant. Vous pouvez l’obtenir en cas d’achat, de construction ou de travaux de rénovation.

La prime d’État

À cela s’ajoute une prime d’État qui augmente la rémunération globale. Pour l’obtenir, il faut emprunter au minimum 5 000 €. La prime peut aller jusqu’à 1 525 € si des normes de développement durable sont respectées.

L’emprunt : un pas vers la propriété

Cette épargne bloquée vous permet d’obtenir un prêt, première pierre à poser pour votre dossier de financement. Votre PEL vous sert donc, en plus d’épargner, à obtenir un prêt immobilier.

Mais le PEL est un crédit qu’il faudra rembourser dans les 15 ans tout au plus.

Bon à savoir : il est possible de cumuler PEL et CEL (Compte épargne logement). L’objectif est d’avoir un emprunt bonifié relativement important avant de souscrire un prêt complémentaire auprès de votre banque. Son taux d’intérêt évolue chaque année en fonction des conditions de marché et de la date d’ouverture de votre plan logement.

Prêt Épargne Logement: le PEL est bien plus qu’un simple produit d’épargne
Note