Banque Solfea Prêt à Taux 0 [2022]

Si la banque Solfea a malheureusement dû fermer ses portes, ses prêts sont toujours d’actualité. Ils ont été repris par la branche BNP Paribas Personal Finance, et demeurent intéressantes. Découvrons ensemble ce qu’était Solfea, pourquoi elle a cessé ses activités, et ce qu’il est advenu de ses offres, services et prestations.

Les meilleurs crédits du moment

Taux : à partir de 0,8 %
Montant : 500 € à 75 000 €
Durée : 6 à 84 mois
› Simulation gratuite
Taux : à partir de 0,2 %
Montant : 500 € à 50 000 €
Durée : 6 à 84 mois
› Simulation gratuite

Le prêt à taux 0 de Solfea

Le prêt à taux 0 de Solfea se présentait sous sa forme éco-PTZ d’où son appellation d’éco-prêt. Ce service financier est destiné aux améliorations de la consommation dans les logements, d’où son appellation commune d’éco-prêt.

Il est accessible aux propriétaires occupants ou non occupants et s’applique aux logements de plus de 2 ans. Lesdits logements sont considérés comme « anciens », et doivent servir ou être prévus pour servir de résidence principale. Il est à distinguer du PTZ qui lui, est un prêt consenti pour l’accession à la propriété et attribué selon des critères géographiques.

Les travaux concernés

Plusieurs travaux permettent de réclamer un éco-prêt à taux 0 % Solfea. Il est recommandé d’en effectuer au moins 2 de manière simultanée pour augmenter les chances d’obtenir le financement :

  • Isolation murale ou du toit.
  • Installation de fenêtres.
  • Installation d’une pompe à chaleur.
  • Installation d’une chaudière/poêle à bois, à gaz, à condensation ou à granulés.
  • Installation d’un chauffe-eau solaire ou thermodynamique.

Modalités

Le montant du prêt dépend des travaux réalisés, et peut aller de 2 400 € à 30 000 €. Ce crédit couvre l’achat du matériel et son installation, les travaux subsidiaires rendus nécessaires par le processus, ainsi que les frais de main-d’œuvre. Le remboursement s’échelonne sur 4 à 10 ans selon la valeur, avec un minimum mensuel de 50 €. Il n’y a pas d’indemnité en cas de remboursement anticipé.

Le prêt à taux 0 % de Solfea est compatible et cumulable avec le crédit d’impôt. Il permet donc de bénéficier d’une exonération fiscale. Le crédit d’impôt s’applique aux chaudières dont la consommation énergétique est relativement faible, sans toutefois dépendre des conditions de ressources. Il est de 8 000 € pour un individu, le double pour un couple légal, avec 400 € par personne à charge (enfants, conjoint, pupille, etc.).



Qui était la Banque Solfea ?

Lancée en 1956 sous le nom de Petrofigaz, Solfea était une banque spécialisée dans le soutien financier aux améliorations de consommation énergétique domestique, et à la rénovation immobilière. Elle était connue pour offrir des commodités intéressantes, comme un processus de constitution de dossier allégé (pas de frais ni d’apport obligatoire), un délai de traitement relativement court, des taux d’intérêt alléchants et une offre de rachat au crédit accrue.

L’objectif était de populariser les logements écologiques qui réduisent de façon notable les gaspillages d’énergie. La politique de la banque s’est intensifiée après le Grenelle de l’environnement. Elle a commencé à couvrir des ouvrages d’isolation thermique, photovoltaïques, etc. Elle a établi un réseau d’experts de la rénovation immobilière et du chauffage domestique, avec des consultants, des ouvriers, etc.

Solfea était une filiale de l’ex-Gaz de France Suez, aujourd’hui Engie, qui en détenait 55 % des parts. Les 45 % restants appartenaient à BNP Paribas. Jusqu’au début de la décennie 2010, la banque présentait encore un CA proche de 300 millions d’euros. Et un résultat net dépassant le million d’euros. Elle a néanmoins dû fermer ses portes en 2017, après une soixantaine d’années de service.



Pourquoi la Banque Solfea a-t-elle fermé ?

Les excellents bilans financiers de Solfea se sont effondrés quelques années plus tard, en raison d’une non-adaptation à l’environnement bancaire moderne, et peut-être d’une politique trop expansionniste. Il faut savoir en effet que la banque présentait plus d’une trentaine d’offres de crédits et prêts renouvelables, pas seulement pour des travaux de rénovation thermique. Ceci a pu causer une lecture difficile des marchés, à une ère où la concurrence de la banque digitale augmentait rapidement.

L’État a également proposé de nombreuses offres à taux zéro pour promouvoir son plan d’action environnemental. La France est très portée depuis quelques années sur l’amélioration de ses empreintes énergétique et écologique, mais ces mesures ont pu saper le portefeuille de la banque Solfea. Fin 2016, le résultat net de l’institution était devenu déficitaire de 69 millions d’euros. Une 4e mauvaise année consécutive qui a poussé Engie et BNP Paribas à mettre un terme aux activités de Solfea.

Tous les dossiers en cours et ceux en attente de traitement, ainsi que les dépôts, ont été transférés vers BNP Paribas Personal Finance. La garantie des dépôts bancaires s’applique à la nouvelle structure en charge, mais les nouveaux dossiers reçus par Solfea ont été annulés. Pour continuer à profiter des services offerts, il faut suivre un processus mis en place par ENGIE, avec un formulaire de la marque.

Aussi, les agréments délivrés aux professionnels de la rénovation immobilière et thermique du réseau de Solfea ont été rendus caducs. De nouveaux agréments ont dû être délivrés par BNP Paribas Personal Finance. Il n’y a toutefois pas à s’en faire, car les services de prêt bancaire en faveur des améliorations énergétiques restent d’actualité, et sont tout aussi avantageux. Nous allons en aborder quelques-uns ici. Ces offres sont destinées aux propriétaires qui souhaitent améliorer la performance et l’empreinte énergétiques de leur résidence.

Si vous avez besoin de faire des travaux, vous pouvez aussi utiliser gratuitement notre comparateur de prêts personnels :

 


Le Prêt Énergibio de BNP Paribas

Energibio est un prêt personnel adossé au Livret de développement durable (LDD) et est proposé par BNP Paribas. Il s’agit d’un crédit à la consommation visant à financer des aménagements liés à l’économie d’énergie dans un logement, ainsi que les travaux engagés dans le processus. Y sont éligibles les maisons achevées depuis au moins 2 ans sur le territoire de la France métropolitaine, ainsi que les projets de construction, tous avec un statut de résidence principale occupée ou louée.

Modalités

Le prêt Energibio est alloué sur présentation d’une attestation du prestataire en charge des travaux. La constitution du dossier coûte 1 % de la somme empruntée, avec des limites de 55 € à 125 €. Ladite somme peut aller de 760 € à 30 000 €, et peut être remboursée par échéances régulières pendant 4 mois à 9 ans pour un taux à 0,99 %, et 15 ans maximum pour un taux à 0 %. Un remboursement anticipé total ou partiel est possible, et n’entraîne pas le paiement d’une indemnité.

Les travaux concernés

Il faut préciser que seuls les artisans RGE (reconnus garants de l’environnement par l’État) sont habilités à effectuer les travaux couverts par le prêt. Les travaux concernés sont notamment :

  • Installation de murs, de fenêtres, ou rénovation de toit.
  • Changement du système de rafraîchissement intérieur.
  • Changement du système de production d’eau sanitaire.
  • Réparation des points de chauffage défaillants.

Les frais subsidiaires pris en compte comprennent l’analyse de sol, l’évaluation de performance énergétique pour justifier le bien-fondé du prêt, et le règlement des artisans engagés dans le processus.


L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux 0 %, encore appelé « éco-PTZ », est une avance remboursable sans intérêt. Elle concerne tous les propriétaires qui occupent leur logement ou le font occuper à titre de résidence principale (bail). Ledit logement doit avoir été construit depuis plus de 24 mois au moment du financement. Par ailleurs, seule une banque ayant signé une convention avec l’État pour offrir ce genre de service peut garantir un éco-PTZ.

Le montant alloué varie en fonction de la quantité et de l’impact des travaux réalisés sur la performance énergétique du logement. Il peut atteindre 50 000 € remboursables sur une vingtaine d’années.

Travaux concernés

Ces travaux doivent obligatoirement être effectués par des professionnels RGE (Reconnus garants de l’environnement) par l’État, dans un délai de 3 ans après émission.

Il s’agit notamment d’isolation thermique de murs, de toit, de fenêtres ou de planchers, d’installation de chauffage ou encore de système de production d’eau sanitaire.

Modalités

Il est possible de réclamer un second éco-prêt à taux 0 % pour une même maison, en respectant un délai de 5 ans après l’émission du premier. Cela veut dire en principe que vous pouvez bénéficier de jusqu’à 100 000 € pour mettre votre demeure à niveau. Les versements sont échelonnés, après justificatifs des travaux par l’artisan en charge.

L’éco-PTZ est compatible avec les offres de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat) et des collectivités territoriales. Il est aussi cumulable avec les certificats d’économie énergétique, MaPrimeRenov, ainsi qu’avec le prêt à taux 0 pour accession à la propriété. Pour finir, il faut savoir que l’éco-prêt à taux 0 a cours jusqu’à fin 2023, selon la Loi de finances 2022, article 86.


À lire aussi : notre article concernant le PTZ et les APL Accession

Comment demander un prêt BNP Paribas Personal Finance ?

Pour bénéficier des prêts de BNP Paribas Personal Finance, il faut en faire la demande au service financier ou à l’entreprise chargée des travaux. Le protocole correspondant vous sera détaillé, et vous pourrez établir un dossier avec les pièces justificatives pour recevoir la somme voulue. Un enregistrement de votre résidence et de votre statut de propriétaire dans les services administratifs régionaux ne déclenche pas automatiquement un processus de prêt.

Justificatifs

Les pièces justificatives à fournir comprennent entre autres les équipements utiles à la finalisation des travaux, leurs prix sur le marché, ainsi que les honoraires de la main-d’œuvre. Il y a aussi les attestations de géomètre et d’architecte, le permis de construire du logement concerné, les relevés bancaires, les fiches de paie, etc.

Si vous trouvez le procédé trop fastidieux, vous pouvez toujours vous faire conseiller par un spécialiste de la rénovation de l’habitat pour constituer le meilleur dossier possible et maximiser vos chances d’obtenir l’un ou l’autre de ces prêts.