20 Mar

Prêt pour une personne sans emploi: chômeurs et RSA, les solutions pour emprunter de l’argent (CAF, micro-crédit personnel, Pôle Emploi)

Contrairement à ce que beaucoup pensent, emprunter en étant chômeurs pour un besoin d’argent urgent est possible. Que ce soit pour s’équiper en électroménager essentiel pour la qualité de vie ou en mobilier indispensable au confort de base, la caisse d’allocations familiales octroie des prêts jusqu’à 80 % du montant à dépenser.

 

Prêt d’honneur CAF


Les prêts d’honneur de la CAF incluent l’achat ou l’entretien d’une voiture, à condition qu’elle serve à l’intégration professionnelle. S’acheter une voiture avec un micro crédit personnel en étant demandeurs d’emploi est simple et pas cher. Les prêts personnels pour les demandeurs d’emploi existent également, ils sont distribués à travers des micros crédit dont l’objet est de faciliter l’intégration économique et sociale. Les chômeurs désirant emprunter pour créer leur propre entreprise ne sont pas en reste, grâce aux aides financières de pôle emploi. Voici ci- dessous une partie de la longue liste des aides pour les personnes au chômage, qu’il s’agisse de réaliser un projet personnel ou professionnel.

 

Les prêts CAF pour les personnes en difficulté : le prêt mobilier et électroménager de la CAF


La caisse d’allocations familiales propose un prêt à taux zéro pour les personnes en difficultés financières. Si vos ressources sont insuffisantes pour vous équiper de biens d’électroménager indispensables, ou de mobilier destiné à vous offrir un confort décent, la CAF pourra vous prêter aux alentours de 800 €.

L’électroménager que vous cherchez à acquérir doit être indispensable : cuisinière, réfrigérateur, machine à laver mais également les aspirateurs sont concernés. Le mobilier que vous pouvez acheter avec les prêts de la CAF peuvent concerner une table ainsi que les chaises qui vont avec, ou un lit avec matelas.

Il ne s’agit pas d’un micro crédit à 100%, car vous devez être en mesure de payer 20 % de votre achat par vous-même, directement sur le lieu de vente. Les 80 % de soldes seront payés au marchand par la caisse d’allocations familiales. Pour se rembourser, elle prélèvera une petite somme sur les prestations qu’elle vous verse tous les mois.

Vous ne pouvez pas faire votre demande par vous-même, vous devez vous adresser à un travailleur social, par exemple en vous rendant à la mairie de votre lieu de résidence. Les travailleurs sociaux ont l’habitude d’aider les personnes sans revenus à obtenir de l’aide financière. Si faire un emprunt quand on est au chômage vous paraît impossible, ils pourront vous prouver le contraire.

Le prêt voiture de la CAF


Si vous êtes demandeur d’emploi ou au RSA et que vous avez besoin d’une aide financière pour une voiture, vous pouvez vous adresser à la caisse des allocations familiales. Vous pourrez y obtenir un prêt d’honneur jusqu’à 1860 €, voire même 3500 €.

Cette somme vous sera allouée sous la forme d’un prêt à taux zéro, remboursable en prélevant sur les prestations que vous percevez de la CAF. Le montant vous servira à acheter une voiture d’occasion, réparer votre véhicule, ou payer l’assurance.

Une condition toutefois : cette auto devra être essentielle pour permettre votre insertion professionnelle. Par exemple, elle devra être indispensable pour vous rendre sur un nouveau lieu de travail ou de formation professionnelle.

Le prêt travaux de la caisse d’allocations familiales


Des peintures à refaire, un réseau électrique défaillant ou de la plomberie qui tousse ? Pas facile d’obtenir un prêt pour une personne sans emploi, surtout pour effectuer les travaux. La caisse d’allocations familiales se substitue à un organisme de micro crédit, en vous octroyant un taux proche de zéro, pour un maximum de 1067,14 €.

Vous devrez tout de même payer de votre poche 20 % du coût des travaux, mais vous ne commencerez à rembourser qu’à partir du quatrième mois suivant l’obtention du prêt. La caisse d’allocations familiales vous versera 50 % de la somme nécessaire avant les travaux, et 50 % une fois qu’ils ont été effectués.

Si la somme n’est pas biens élevée, cette formule représente une solution de prêt pour les chômeurs ayant besoin d’améliorer leur cadre de vie, mais se voyant refuser toute forme de financement à l’intérieur du circuit bancaire classique.

Le micro-crédit personnel : aide pour les personnes au chômage


S’acheter une voiture avec un micro crédit personnel en étant demandeurs d’emploi, c’est possible.

L’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE) propose un prêt pour les chômeurs cherchant à réaliser un projet personnel. Ce financement prend la forme d’un micro crédit compris entre 300 € et 3000 €, remboursable entre 6 et 36 mois.

micro crédit

La formule de l’ADIE répond à une demande de micro crédit pour chômeurs, dont l’objet n’est pas directement professionnel. Ce prêt vous permettra de payer un déménagement ou une formation professionnelle, mais également de régler les frais relatifs à un véhicule. Voiture ou deux roues, si vous avez besoin d’acheter, de réparer ou même de louer un véhicule pour vous déplacer, le micro crédit personnel de l’ADIE peut vous y aider.

À partir du moment où votre projet vous aidera à conserver un emploi salarié ou à en trouver un, ce type d’aide pour personne sans revenus stables pourra vous être accordé.

Le TEG varie selon la nature du financement, il sera par exemple moins élevé lorsqu’il s’agit de financer une voiture. Ce qui est intéressant, c’est que les mensualités d’un micro crédit sont faibles, ce qui permet de tenir le micro emprunteur loin du surendettement.

Un mot sur le micro crédit personnel


Le micro crédit personnel est un dispositif mis en place depuis la loi Borloo. Il sert à favoriser l’accès à l’emprunt pour les demandeurs d’emploi et autres personnes inscrites au RSA. Plus généralement, il facilite la réalisation d’un projet personnel visant à aider l’emprunteur à s’insérer, socialement et économiquement.

Certaines personnes sont exclues des circuits du crédit classique, bien qu’elles disposent d’une capacité de remboursement. Faire un emprunt quand on est au chômage n’est pas possible si l’on s’adresse à une banque ou une société de crédit. L’objectif des micros crédit et de leur permettre d’obtenir un financement.

Le micro crédit personnel n’est pas destiné à financer la création d’une entreprise, ni à rembourser des dettes de quelque nature. Il s’adresse plutôt aux projets destinés à améliorer la situation personnelle du demandeur. Il peut s’agir de financer l’accès à un logement, une formation, ou de lui permettre d’être plus mobile afin de faciliter son insertion professionnelle.

Combien peut-on emprunter avec un crédit personnel ? 

Le montant maximum du prêt sera de 3000 €, et peut-être porté plus haut en cas d’accident de la vie. Les mensualités sont adaptées aux revenus du demandeur, sans dépasser 36 mois. Le taux d’intérêt est fixe, ce qui permet aux ménages de suivre un budget régulier.

Attention, une fois que le micro crédit est remboursé, il n’est pas renouvelable. Il s’agit tout simplement d’un prêt personnel, répondant aux exigences du Code de la Consommation.

Les prêts et aides financières de pôle emploi


prêt pôle emploi

Le nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise (NACRE). Les chômeurs désirant créer leur entreprise ou reprendre une activité existante bénéficient d’une aide financière située entre 1000 € et 10 000 €. Il s’agit du prêt NACRE, à taux zéro et sans garantie, attribué aux demandeurs d’emploi en supplément d’un prêt bancaire. Il se rembourse sur une durée maximum de cinq ans.

L’aide aux demandeurs d’emploi créant ou reprenant une entreprise (ACCRE)

Les demandeurs d’emploi créant leur entreprise ou reprenant une société existante, peuvent bénéficier d’une exonération de charges sociales pendant un an à trois ans. Il s’agit d’une aide financière plafonnée à 120 % du SMIC, se traduisant par l’application d’un taux réduit de cotisations sociales.

L’aide sous forme de capital du pôle emploi

Si vous obtenez l’aide ACCRE de pôle emploi, vous pourriez également bénéficier d’une aide financière équivalente à 45 % des droits qu’il vous reste à percevoir. Ce prêt est destiné aux chômeurs créant leur entreprise ou en reprenant une existante, elle vous sera versée en deux fois.

Le maintien partiel des allocations par le pôle emploi

Les chômeurs percevant des indemnités et décidant de se lancer pour créer leur entreprise, peuvent continuer de percevoir une partie de leurs allocations au début de leur nouvelle activité. La rémunération qu’ils se donnent ne doit pas dépasser 70 % du salaire sur lequel leurs allocations sont actuellement calculées. Cette solution représente une aide intéressante, qui évite aux personnes sans emploi d’avoir à trouver un emprunt pour payer leur propre rémunération lorsqu’elles créent une entreprise.

L’aide individuelle à la formation professionnelle pour les artisans (AIF)

Les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi depuis au moins six mois au cours des 12 derniers mois, peuvent bénéficier d’une aide de 186,97 €. L’objet est de financer les frais pédagogiques d’un stage de formation professionnelle. Les chômeurs titulaires d’un contrat de sécurité privation professionnelle (CTP) y ont également droit. L’AIF s’adresse particulièrement aux stages préalables à l’inscription au répertoire des métiers.

Notons que cette aide de pôle emploi est versée directement à l’organisme de formation, et se cumule avec les autres dispositifs ACCRE et NACRE.

Pour aller plus loin, à lire aussi :

Les prêts pour FICP