crédit interdit bancaire

Prêt pour FICP et FCC fichés Banque de France : découvrez d’urgence l’association d’aide au surendettement Nouvelle Chance de Bernard Tapie

Il suffit de deux échéances impayées et d’un chèque sans provision pour se retrouver inscrit au fichier des incidents de la Banque de France. Pour s’en sortir, il devient alors nécessaire de trouver un rachat de crédit pour FICP, afin de rembourser la dette. Seulement voilà, trouver une banque pour fichés FICP prend du temps, et souvent le passage obligé est de contacter la commission de surendettement. À ce stade, trouver un rachat de crédit pour les personnes en surendettement en décourage plus d’un.

 

Les fichiers des mauvais payeurs de la Banque de France


Le fichier des incidents de crédit aux particuliers (FICP)

Le FICP est le fichier sur lequel vous êtes inscrit si vous avez manqué le paiement de certaines de vos mensualités, ou encore si vous n’avez pas renfloué un découvert bancaire. Il suffit de deux mensualités consécutives impayées, ou d’une seule échéance non-payée pendant 60 jours d’affilée. S’il s’agit d’un découvert bancaire, vous serez inscrit au FICP si votre banque vous a mis en demeure de rembourser dans les 60 jours. Cependant, concernant les découverts, la somme en jeu doit être d’au moins 500 €.

De là à dire que vous ne serez pas inscrit au FICP si vous ne remboursez pas un découvert inférieur à 500 €, il y a un monde. Quoi qu’il en soit, ce sont vos créanciers qui contactent la Banque de France pour demander votre inscription.

Le fichier central des chèques (FCC)

Le fichier central des chèques de la Banque de France ne concerne pas uniquement les chèques sans provision, mais également les retraits de carte bancaire. Le FCC est synonyme d’interdiction bancaire, contrairement au FICP qui n’est qu’une inscription sur la liste des « mauvais payeurs ».

Vous vous retrouvez inscrits au fichier central des chèques après avoir remis plusieurs chèques non-approvisionnés ou après avoir fait usage intempestif de votre carte bancaire.

 

Sortir du FICP et du FCC

La levée de l’inscription au fichier des incidents de crédit aux particuliers ou au fichier central des chèques devrait se faire quasi-automatiquement, une fois toutes les dettes réglées. En théorie, les banques ayant enregistré les chèques non-approvisionnés et les sociétés de crédit ayant constaté le défaut, sont censés contacter la Banque de France pour leur prévenir de la régularisation.

Dans la pratique, ils feront traîner les choses et vous aurez besoin de collecter les justificatifs de remboursement, pour les porter par vous-même auprès de l’une des antennes locales de la Banque de France.

Oui mais ça, ce sera uniquement quand vous aurez réussi à rembourser vos dettes. Or, une inscription au FICP ou FCC peut être due à un souci passager, duquel un simple rachat de crédit pourrait vous tirer d’affaire. C’est là-où commence le chemin de croix, car un prêt pour FICP interdit bancaire ne se trouve pas à tous les coins de rue.

Le problème du rachat de crédit pour FICP


Emprunter avec un fichage FCC

Tous les organismes de crédit ont accès aux différents fichiers de la Banque de France, et les consultent à l’occasion de toute demande de financement. Si vous êtes inscrits au FCC, vous vous verrez systématiquement refuser toute forme de rachat de crédit auprès du système bancaire classique.

Banque pour fichés FICP

Autant parler franchement, il n’y a pas de banque pour fichés FICP. Les banques ne vous accorderont de rachat de crédit pour FICP que si vous êtes propriétaire, et encore. Et pourtant, c’est bel et bien d’un rachat de crédit dont vous avez besoin. Les événements ayant causé votre inscription au FICP ou FCC sont désormais derrière vous, le simple fait de rembourser vos créanciers vous permettrait la désinscription.

Puisque les banques ne veulent pas, il va vous falloir trouver un organisme de rachat de crédit pour FICP.

Peut-on faire un crédit en étant fiché Banque de France ?

Oui, il est tout à fait possible de restructurer vos dettes tout en étant inscrit au fichier de la Banque de France. Aucune loi ne l’interdit, cependant la traditionnelle prudence des banquiers leur empêche de vous porter secours. Soyons clair, ils le feraient avec joie car il s’agit d’encaisser des intérêts sur votre rachat de crédit, mais ce n’est tout simplement pas la politique de la maison.

Il existe donc plusieurs organismes de rachat de crédit pour FICP, en particulier à l’attention des propriétaires. Et ce n’est qu’une fois que vous avez mis les pieds dans cette boîte de pandore que vous vous rendez compte qu’il s’agit en fait d’un panier de crabes.

Là-dessus, arrive l’association nouvelle chance de Bernard Tapie, spécialement destinée aux personnes surendettées.

A lire aussi : crédit pour faible revenu, les pistes et les solutions

L’association nouvelle chance contre le surendettement


contre le surendettement

L’association nouvelle chance créée par Bernard Tapie vient précisément en aide aux personnes dans cette situation. Grâce à deux méthodes phare, KINESIA et APAISIA, les membres de l’association remettent les surendettés dans le droit chemin, en les aidant à monter un budget et à trouver un organisme de rachat de crédit pour FICP.

Du rachat de crédit pour les personnes en surendettement

L’association nouvelle chance de Bernard Tapie ne rachète pas directement les crédits des personnes en surendettement, elle les met en contact avec des prêteurs potentiels. Des bénévoles informent les personnes surendettées de leurs droits, de leur situation, et surtout les suivent tout au long de leur redressement.

Pour y arriver, l’association dispose de deux procédés qu’elle nomme KINESIA  et APAISIA.

Un rachat de crédit pour FICP destinées aux propriétaires uniquement

Les propriétaires et accédant à la propriété sont toujours les mieux placés pour restructurer leurs dettes. Effectivement, même s’il leur reste encore du capital à rembourser sur leur prêt immobilier, ils disposent d’une valeur acquise. La valeur acquise représente la différence entre la valeur marchande d’un bien immobilier et la dette restante, en comptant également les frais de rachat.

Par exemple, un couple possédant un appartement estimé à 150 000 €, sur lequel il doit encore rembourser 40 000 €, dispose d’une valeur acquise de 110 000 €. Là-dessus, un rachat de crédit donnant lieu à des pénalités de remboursement anticipé d’environ 3000 € (à titre d’exemple, ce peut être plus ou moins), le couple dispose donc d’une valeur acquise de 107 000 €.

Un organisme de rachat de crédit pour FICP s’engagera entre 50 % et 60 % de cette valeur acquise. Dans son procédé APAISIA, l’association nouvelle chance se propose de restructurer un crédit immobilier à hauteur de 80 % de la totalité des dettes.

Une avance de fonds à 0 %

Il pourrait s’agir d’un prêt urgent pour FICP, mais il ne s’agit pas vraiment de cela car l’avance de fonds à 0 % promise par l’association Nouvelle Chance servira à monter le dossier d’un rachat de crédit pour les personnes en surendettement. L’avantage d’utiliser les services de ce genre d’association, est que si vous avez besoin d’un crédit urgent, les bénévoles peuvent contacter vos créanciers pour leur faire savoir qu’ils prennent le dossier en main.

Le procédé que l’association appelle « KINESIA » est intéressant, car il débouche sur une mise à disposition des fonds nécessaires pour monter le dossier du rachat de crédit. Le simple fait que cette démarche soit enclenchée rassure les créanciers.

Il ne s’agit pas d’un don ou d’une aide gratuite, car les intéressés doivent auparavant avoir accepté un plan de restructuration financière, à savoir un rachat de crédit pour FICP.

Le besoin d’un crédit urgent


credit urgent

Un prêt urgent pour FICP est nécessaire lorsque ces derniers doivent impérativement trouver des fonds pour régler les mensualités de leur prêt immobilier. Sans quoi, la prochaine étape sera la procédure de saisie. Il faut savoir que les créanciers n’ont absolument pas envie d’avoir recours à la vente aux enchères pour se faire payer. Ce ne sont pas des agents immobiliers, mais des financiers qui vivent de l’argent qu’ils prêtent et non-pas des immeubles qu’ils vendent.

C’est la-où les membres de l’association nouvelle chance peuvent mettre tout le monde d’accord, car ils pourraient fort bien faire arrêter la procédure. C’est le cas lorsque la solution choisie est la vente en réméré, qui est une forme de vente avec priorité sur le rachat du bien vendu. Dans ce cas, un notaire appelle lui-même les instances judiciaires pour arrêter la procédure et mettre ainsi un terme à l’urgence de la situation.

Une évaluation professionnelle, rassurante pour les créanciers

Ce qui est intéressant dans cette association, est que ses services ne se limitent pas à aider les personnes à faire un crédit avec un dossier de surendettement. Dans un premier temps, les bénévoles évaluent les dépenses et les ressources de la famille. Ils en déduisent la capacité de remboursement, et la durée du  rachat de crédit nécessaire pour rembourser les dettes.

Ils assurent ensuite l’intermédiaire entre plusieurs organismes de rachat de crédit FICP et les familles, jusqu’à ce qu’ils trouvent le financement nécessaire. Au cours du procédé de redressement, les bénévoles accompagnent les familles dans la gestion quotidienne de leur budget, et surtout leur apprennent à épargner.

Une aide pertinente, quand on sait que la majeure partie des personnes en état de surendettement en sont arrivées là, à cause d’un défaut de gestion.