prêt à 110

Le prêt à 110 pourcent : peut-on vraiment emprunter sans apport personnel ?

Peut-on acheter une maison sans avoir un sou de côté ? Emprunter sans apport personnel est devenu de plus en plus difficile, le crédit immobilier se méfiant des déficiences de remboursement. Faire un prêt à 110 %, c’est faire un emprunt immobilier sans apport, et sans avoir de quoi payer les frais de notaire. Est-ce encore possible de trouver un bon crédit maison dans ces conditions ?

 

Le prêt immobilier à 110% sans apport


Commençons par donner une définition de ce « super » emprunt. Emprunter à 110%, c’est aller voir sa banque avec un projet d’achat immobilier, et lui demander plus que le prix d’achat, pour pouvoir faire face aux frais de notaire et d’agence immobilière. Il s’agit donc d’un achat totalement financé par le crédit.

Pourquoi les banques hésitent ?

Elles se montrent de plus en plus frileuses quand l’acquéreur n’apporte pas de fonds propres pour une partie de son achat. Il se dit qu’il faut environ 30% d’apport personnel, mais cela n’est pas vrai pour tout le monde. Par contre, les banques sont frileuses, de plus en plus, surtout quand elles doivent prêter pour autre chose que la pierre en elle-même. En cas de défaillance de remboursement, comment récupérer les frais de notaire ?

C’est une question de confiance, entre la banque et son client. Autant dire que pour emprunter à cent dix pour cent, mieux vaut avoir de bons revenus et des placements à mettre sur la balance. Rappelons que dans le cadre d’un remboursement de prêt immobilier, les premières années servent à rembourser les intérêts, et les années suivantes le capital. Rien n’est prévu pour les frais d’agence…

 

Dans quelle banque aller pour un prêt à 110% ?


Entre Paris et la province, mon cœur balance. Tout va dépendre du montant de l’acquisition immobilière. Ainsi, pour acheter un appartement au centre de Paris à 500 000 euros, mieux vaut avoir de quoi payer les frais de notaire, il est presque impossible de les emprunter dans le cadre de son prêt immobilier. Après, en province, avec l’achat ‘une maison à 150 000 euros, c’est différent. L’effort de la banque va être moins important, et il sera un peu plus facile d’emprunter la totalité + les frais.

Prêter à 110 pour cent, c’est aussi un moyen de relancer le crédit immobilier et de permettre aux jeunes couples d’emprunter. Les banques le savent.

Qui peut emprunter sans apport ?

Nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne, et l’expression «  à la tête du client » prend ici tout on sens, ou plutôt « à la fiche de paye du client ». Il va falloir montrer patte blanche lors de sa demande : pas de découverts, pas d’autres crédits, une épargne bien investie…

Il faut donc bien choisir sa banque, en commençant par celle à qui vous faites confiance depuis de nombreuses années. Pour un crédit à 110%, pourquoi ne pas se faire accompagner par un courtier, qui cherchera pour vous le bon crédit en fonction de vos moyens ?

 

La capacité à épargner

C’est ce que va regarder le banquier quand une personne ne veut pas acheter en apportant une partie de la somme. Si on arrive avec une bonne assurance-vie, mais en disant qu’on ne veut pas y toucher, le banquier sera plus enclin à entamer une négociation quand à la somme empruntée. Il sera rassurer par la gestion de vos comptes et de votre épargne. Ne pas vouloir mobiliser son épargne pour acheter est compréhensible pour un banquier, d’autant plus si l’argent de côté l’est dans sa banque.

Pourquoi emprunter 10 % de plus ?


A cause des frais de notaire, principalement, qui s’ils ne sont pas très importants dans le neuf (3%) le sont dans l’ancien (8%). Ce n’est donc pas toujours un crédit à cent dix pour cent.

Etre jeune est un outil pour faire un crédit immo sans apport. Le banquier, pas bête, y voit du potentiel, et donc des profits à venir pour son établissement. Autant dire que pour un retraité, c’est pas gagné d’avance, loin de là.

Conseils pour monter son dossier

Le but est ici de rassurer au maximum son banquier, en lui faisant comprendre qu’il prend peu de risques à financer votre acquisition immobilière. Pour cela, pas de secrets : des comptes bien tenus, peu d’endettement, et un bon investissement dans la pierre (un logement de qualité). Rappelons que le taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 33% des revenus.

Comment se constituer un apport malgré tout ?


Autre solution : se servir des prêts aidés pour se constituer un petit apport personnel, comme le prêt à taux 0, le prêt 1% patronal, ou encore le prêt qui peut résulter de son plan épargne logement. Gardez en tête votre taux d’endettement, car c’est la première chose que regardera votre banque lors de votre demande de prêt principal.

En lire davantage sur :

En définitive, 110%, c’est beaucoup et peu à la fois : il faudra rajouter les travaux, l’achat de meubles… L’enveloppe nécessaire est souvent plus importante que ce qu’on croyait avant d’acheter. Bien faire ses comptes avant de se lancer dans un projet irréalisable.