éviter le surendettement

Comment éviter le surendettement ? Nos conseils pour ne pas être fiché Banque de France

La solution au surendettement n’est pas unique, il y a tout un tas de choses à changer pour que sa vie s’améliore financièrement. Etre fiché Banque de France, c’est l’impossibilité quasi certaine de ne plus pouvoir emprunter, et donc de laisser passer de belles opportunités, qu’elles soient immobilières ou professionnelles. Le prêt d’argent pour surendetté n’est pas encore dans les mœurs, et c’est normal. C’est à chacun de modifier son comportement de consommateur pour éviter d’en arriver là.

 

Comment faire pour éviter le surendettement ?


Sans en avoir l’air, les crédits s’accumulent, et c’est la spirale infernale qui commence : emprunt pour changer de voiture, achat d’un appartement à crédit, prêt revolving, crédit renouvelable… Le problème, c’est qu’à un moment, les remboursements vont pratiquement dépasser les revenus, et qu’il va rester de moins en moins d’argent pour vivre. Et lorsque arrivera le coup dur, celui pour lequel vous auriez du garder une poire pour la soif, il ne sera plus possible d’emprunter ou de rembourser, et patatras, direction la case surendettement.

 

Les routes qui mènent au surendettement


Elles sont parfois sinueuses, mais ce qui est certain, c’est qu’une fois dedans, il est difficile d’en sortir. La perte de son emploi, le chômage longue durée, une maladie importante, un divorce, un décès… Autant de facteurs qui peuvent venir aggraver une situation financière déjà bancale. Et généralement, ça fait boule de neige, et à la fin, on ne vous retrouve plus sous l’avalanche.

D’autres, sans en passer par là, n’arrivent pas à gérer leur budget. Résultat, beaucoup de crédits sont souscrits à la légère, on oublie de les mentionner à son organisme financier quand on va prendre un nouveau prêt ou pire encore, on emprunte pour payer ses dettes. Ces trois comportements (c’est pas sérieux) sont à proscrire.

 

Nos conseils pour ne pas être surendetté


éviter d'être surendetté

Il faut arrêter d’avoir une vision à court terme de ses finances et de ses revenus mensuels. Il faut voir plus loin, et anticiper ce qui peut se passer de bien ou de mal dans sa vie. Des comportements simples peuvent vous sortir d’une situation embarrassante, le surendettement ayant un impact important sur sa vie de tous les jours.

L’assurance

Assurer son crédit, c’est pouvoir apporter une réponse si on se retrouve handicapé à la suite d’un accident, ou si on perd son boulot. La gamme des assurances est large, bien lire les notes de bas de page avant de signer le contrat. Attention, s’assurer à un coup, mais le jeu en vaut la chandelle.

Épargner

Je sais, mettre de l’argent de côté n’est pas facile tous les jours. Mais qu’il s’agisse de faire un virement chaque mois sur son livret A, ou de placer à plus long terme sur une assurance vie par exemple ; l’épargne permet de répondre à une urgence quand elle se présente. C’est la raison pour laquelle certaines personnes préfèrent acheter leur maison sans apport personnel, pour garder un peu d’épargne de côté.

Ne pas laisser les difficultés s’accumuler

Si l’anticipation ne suffit pas, il faut y ajouter la réaction. Vous êtes trop nombreux à vous enfoncer la tête dans le sable quand ça ne va pas. Au contraire, il faut se redresser et prendre les mesures qui s’imposent, immédiatement.

En cas de prêt bancaire difficile à rembourser, il faut aller voir son banquier, et lui expliquer la situation, afin de voir avec lui s’il n’est pas possible d’aménager la dette, en baissant les mensualités ou en obtenant un report de remboursement de quelques mois. Cette démarche est aussi possible avec les organismes de crédits.

Ensuite, il faut aller voir s’il est possible de trouver de l’argent ailleurs. En demandant une avance sur salaire à son employeur, ou en obtenant un prêt de la CAF (exemples parmi tant d’autres). On peut aussi aller emprunter un peu d’argent à ses amis, à condition de les rembourser rapidement. L’aménagement des dettes, et leurs remboursements sont les deux conditions sine qua non pour éviter le surendettement.

Besoin d’un petit prêt ? Lire notre article sur comment obtenir un micro crédit social CAF

En derniers recours

D’abord, il faut stopper les crédits si la situation devient dangereuse. Cette étape franchie, il faut s’occuper des remboursements en cours, avec les points vus précédemment. Si les négociations avec ses créanciers n’aboutissent pas, reste la solution du rachat de crédit. Le remboursement mensuel va changer, à la baisse, même si au final, le coût total du crédit sera beaucoup plus élevé. Par contre, il n’y aura plus qu’un seul interlocuteur.

Comment emprunter quand on est fiché ? Nos solutions en lisant obtenir un crédit même fiché

Le dossier de surendettement


SI malgré tous nos conseils, vous n’êtes pas arrivé à stopper l’inévitable, il faudra en passer par là : le dépôt d’un dossier de surendettement. Sachez que c’est gratuit, et ça c’est déjà une bonne nouvelle. Si le dossier passe, c’est la commission de surendettement qui négociera avec les créanciers. Maintenant, si vous êtes responsable, il n’y a pas de raisons d’en arriver là.

Pour résumer, à faire et à ne pas faire


Petites listes des comportements à mettre en place et de ceux à éviter. Il faut commencer par changer sa façon de faire, en dépensant moins. Baisser son train de vie permettra d’avoir plus de liquidités pour rembourser ses dettes. Pour cela, triez l’indispensable et l’accessoire dans vos habitudes de consommation. Pour éviter cela, les petits malins guetteront les promotions, afin de payer moins cher et de ne pas renoncer à certaines choses indispensables. Ensuite, pour celui qui a un emploi, pourquoi ne pas travailler plus, selon la célèbre formule. Les heures supplémentaires viendront mettre du beurre dans les épinards.

Dans la série des choses à éviter, il fat proscrire les crédits renouvelables quand on a des difficultés financières. Ils ont des taux d’intérêts trop importants, et surtout, c’est trop tentant de se servir de sa réserve, résultat, on arrive rarement à les rembourser complètement, et pendant ce temps là, les intérêts courent.

En définitive, il faut se rendre à l’évidence : vivre au dessus de ses moyens est dangereux, et à trop vouloir dépenser, on peut tout perdre. Notre adage : il faut savoir raison garder.